Fermer
menu

La moitié des entreprises parie sur le Big Data RH

Les professionnels des RH prennent conscience des bénéfices à tirer du Big Data selon une étude HEC Junior Conseil/Clustree. Le phénomène attire en effet de plus en plus la curiosité des entreprises. Pour preuve, près d’une sur deux mènerait actuellement un projet outillé en matière de Big Data RH d’après ce baromètre mené auprès de 100 responsables RH d’entreprises de plus de 3000 salariés.

Un intérêt grandissant pour le Big Data

Alors que le Big Data n’inspirait pas plus que cela les RH il y encore 1 an, les choses ont semble-t-il changé : aujourd’hui, 90% des responsables RH ont une image positive du Big Data et sur les 10% restant, 8% avouent s’y intéresser de plus en plus.

Certes, le phénomène Big Data a été fortement médiatisé et formalisé au sein des grandes entreprises – high tech dans un premier temps – par l’émergence de nouveaux métiers comme le Data Scientist, le Data Architect, le Data Analyst, ou encore le Chief Data Officer…

A lire : Quels sont les métiers porteurs de la data ?

Mais Bénédicte de Raphélis Soissan, présidente de Clustree, attribue plutôt ce résultat à une meilleure compréhension du sujet de la part des professionnels RH. Selon elle, « ils ont pris conscience des bénéfices qu’ils pouvaient obtenir en matière de production d’indicateurs mesurables, d’accélération de la prise de décisions et d’optimisation des processus internes ». 46% des entreprises mèneraient en effet déjà un projet « outillé » en la matière selon le Baromètre.

Actuellement, la gestion des données internes se fait par le biais de logiciels SIRH. Certaines grandes entreprises ont jusqu’à 5 systèmes SIRH mais elles sont nombreuses à souhaitent n’en utiliser qu’un.

Quels sont leurs objectifs ?

Les RH voient dans la gestion des données la possibilité de mieux recruter à l’interne et de rendre leurs collaborateurs plus proactifs en matière de gestion de carrière (70% des sondés). Ils souhaitent également exploiter des données externes (78%) afin de réaliser des benchmarks : sur le recrutement, la fuite des talents, les nouveaux métiers.

Le Big Data en appui des compétences « humaines »

Malgré cet engouement, quelques inquiétudes se font sentir chez les RH. Notamment concernant la confidentialité des données personnelles, mais également sur la complémentarité entre l’humain et les algorithmes. Pour Bénédicte de Raphélis Soissan, « les RH interrogés ont pris conscience que les nouveaux outils transformaient leur manière de travailler. Pour autant, ils s’accordent à dire qu’il ne faut pas opposer le Big Data à l’homme. Ils considèrent même ces technologies comme une opportunité de se recentrer sur la dimension humaine de leur métier ».

Autre constat du Baromètre : un nombre croissant d’entreprises considère les projets Big Data comme des projets qui concernent l’entreprise dans sa globalité, associant tous les métiers, et pas uniquement les RH.

 

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. GEUZE Francois
    10 février 2017 - 18h52

    46 % ayant un projet Big Data RH ? Mort de rire, confondre Big Data et décisionnel RH peut être ?

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.