Fermer
menu

Augmentation du pouvoir de rachat

500eurosTout le monde attendait un coup de pouce en faveur du pouvoir d’achat, finalement c’est le pouvoir de rachat qui prend la main : rachat des années d’études pour la retraite, rachat des RTT et maintenant rachat du droit de grève avec cet exemple d’une entreprise du Sud-Ouest qui propose 1000 euros aux salariés qui s’engagent à ne pas faire grève dans l’année. Bien sûr les employés peuvent changer d’avis et faire grève, mais ils devront alors rembourser la somme.

Une atteinte au droit de grève ? Un dû que l’on donne mais qui peut être repris… Un doigt de calcul dans le droit du travail ? Moi je dis pouce !

On dirait qu’un malentendu s’est glissé dans le dialogue social. La demande portait sur le pouvoir d’achat, pas sur le pouvoir de rachat. Une affaire de mots, une lettre qui change et le compte n’est plus bon. Acheter un droit, ça ne manque pas d’air. Céder ses droits pour de l’argent, ouvrir sa porte à la monnaie, c’est aller droit dans le mur.

Le seul moyen d’augmenter ses revenus se résume aujourd’hui à faire des heures supplémentaires, ne plus prendre de congés, ni de RTT et ne plus faire grève. Au moins la réputation des salariés français à l’étranger y gagnera un profit : finie l’image du fainéant-toujours-en-grève. Il n’y aura plus qu’à se racheter une conscience et tout sera parfait dans le meilleur des mondes. A défaut de droit, il nous restera toujours un doigt à lever…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Véronique
    20 février 2008 - 19h14

    C’est assez hallucinant; peut-on vraiment « vendre » le droit de grêve?!
    Excellent billet.
    Au final, on se croirait au Moyen-Age, où l’on achetait des Indulgences: rachetons pour avoir une place au paradis du pouvoir d’achat…

  2. Valériane
    20 février 2008 - 19h42

    Merci pour cet excellent billet qui met quelques points sur les i…
    Ce qui est exceptionnel dans l’histoire, c’est que les théoriciens du « travailler plus … » ont tout faux. Que veulent-ils ? Si il s’agit juste de répondre à une demande de hausse du pouvoir d’achat en donnant le moins possible, c’est logique, mais on voit aujourd’hui dans les sondages que plus personne n’est convaincu.
    En tout cas, ce pouvoir d’achat, s’il est augmenté par l’accroissement du travail, ne se verra pas traduit ni par une consommation des ménages accrue (plus de temps pour les loisirs …), ni par une meilleure productivité (les salariés fatigués et déprimés n’ont jamais fait du bon boulot …).
    Et pendant ce temps là, les riches sont de plus en plus riches ! (cf. la revue Sciences Humaines de ce mois-ci http://www.scienceshumaines.com/ine… )

  3. Bertrand
    21 février 2008 - 10h00

    J’ai jamais fait grève de ma vie professionnelle. Je pense qu’il y a de meilleurs leviers pour se faire entendre.
    En ce qui me concerne, mon droit de grève est à vendre et ce sans me poser de problème métaphysique.
    Sur les autres points, je suis plutôt d’accord, ce n’est pas ça qui va augmenter le pouvoir d’achat des ménages. Qu’on commence par diminuer les charges patronales sur les salaires et que tout dépassement du nombre d’heures contractuelles donnent vraiment lieu à indemnisation, ça sera déjà bien…

  4. FmR
    21 février 2008 - 10h41

    @ Bertrand : Moi non plus je n’ai jamais fait grève, mais comme tu le dis bien c’est dommage que le seul moyen de gagner plus d’argent soit de rogner sur le droit du travail. Le principe me parait vraiment rétrograde.
    @ Valériane tout à fait d’accord sur l’effet de l’accroissement du travail, sans parler des conséquences sur la santé les accidents…
    Merci aussi pour le lien je vais aller voir ça.
    @ Véronique, comme pour les indulgences aujourd’hui tout a un prix.

  5. Véronique
    21 février 2008 - 12h31

    Moi non plus, je n’ai jamais fait grève, mais il me semble que le droit du travail n’est pas modifiable ainsi; je vais aller me renseigner.
    @FmR: ben non, tout n’a pas un prix. Je vais me faire traiter de néo romantique si je développe.:)

17 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.