Fermer
menu

Attirer les femmes vers les carrières d’ingénieurs, l’exemple d’Alten

Alten-Forum

Féminiser ses équipes, l’enjeu est capital pour une société comme Alten qui compte près de 90% d’ingénieurs, un métier où traditionnellement les hommes sont sur-représentés. Cette société d’ingénierie et de conseil en technologies qui embauche 2500 profils ingénieurs chaque année a développé une politique RH volontariste pour recruter, intégrer et fidéliser des femmes aux postes d’ingénieurs. Une politique qui se déploie à la fois en interne et en externe à travers des réseaux et des partenariats.

La politique d’égalité professionnelle d’Alten ne se limite pas aux collaborateurs elle s’adresse à la fois aux Lycéennes, stagiaires, apprenties, salariées… « Tout au long de leurs parcours professionnels, Alten s’attache à démontrer aux jeunes femmes que le métier d’ingénieur n’est pas réservé aux hommes » explique Sandrine Antignat-Gautier, Directrice de la communication.

Formations de « leadership au féminin »

Pour y parvenir, Alten multiplie les actions pour encourager les carrières des femmes ingénieurs. En 2013 37,8% des ingénieures d’Alten ont ainsi bénéficié d’une formation pour évoluer (une proportion supérieure aux 33% d’hommes qui ont été formés). Elles bénéficient notamment d’une formation spécifique pour « développer son leadership au féminin ». Selon Sandrine Antignat-Gautier « l’objectif est de favoriser l’accession des femmes à des postes d’encadrement et à responsabilités au sein de l’entreprise ». Cette formation, destinée aux dirigeantes, femmes cadres et managers, responsables ou chargés de mission, leur permet de « mieux se connaître et s’affirmer dans leur management, de s’approprier des outils et des stratégies pour manager efficacement, de développer ses compétences et d’être capable de lever les blocages ». Bref de s’imposer dans un univers où les hommes sont légions.

Encourager l’accès à des postes à responsabilités

Dans ces métiers IT, les femmes ingénieures sont en effet peu nombreuses. Mais leur nombre progresse chaque année. Et chez Alten, tout est fait pour qu’elles accèdent à des postes à responsabilité. « Alten a un ratio chez les femmes managers/dirigeantes qui avoisine les 25% » commente Sandrine Antignat-Gautier. « Il y a une réelle volonté d’ascenseur de promotions ».

Alten-sandrine-Antignat-Gautier« Alten s’attache à démontrer aux jeunes femmes que le métier d’ingénieur n’est pas réservé aux hommes » – Sandrine Antignat-Gautier, Directrice de la communication d’Alten.

 

Pour faciliter les échanges transverses entre collaboratrices, la promotion de la mixité et du leadership féminin au sein du Groupe, un réseau interne a d’ailleurs été créé en 2013. Baptisé les « Elles d’Alten », il regroupe des femmes ingénieures ou business managers du Groupe et propose à ses membres des ateliers-coaching « en particulier pour aborder la question de la projection personnelle, différente selon les sexes, et des préjugés encore tenaces sur les savoir-faire identifiés hommes/femmes » précise la Directrice de la communication

Mais Alten mène également des actions externes pour attirer les jeunes femmes vers les carrières d’ingénieurs. A commencer par le recrutement. Dans le cadre du plan relatif à l’égalité hommes-femmes mis en place chez Alten, les équipes sont très attentives à la neutralité du processus et au respect des règles de non-discrimination. Mais la société de services va aussi plus loin « Nous examinons plus particulièrement le rapport entre le nombre de candidatures féminines reçues en entretien et le nombre de recrutements féminins réalisés » ajoute Sandrine Antignat-Gautier

Trophée Excellencia et réseau de marraines

Mais il ne suffit pas de vouloir recruter des femmes aux postes d’ingénieurs. Ces filières n’attirent pas spontanément les jeunes filles au moment de leur orientation scolaire, c’est pourquoi Alten s’engage aussi en amont auprès des écoles pour informer les jeunes sur les carrières d’avenir qu’elle propose. En tissant des partenariats avec le Syntec numérique et des associations comme @Pascaline et Elles bougent, Alten s’engage sur le terrain. Pour promouvoir le secteur du numérique auprès des jeunes femmes, briser les stéréotypes, et faire prendre conscience que les métiers des nouvelles technologies sont tout aussi intéressants que ceux de la médecine, de la culture, des médias ou du sport, Alten s’est ainsi associé au Trophée Excellencia. Il récompense des lycéennes, étudiantes, femmes entrepreneures et femmes investies dans une action sociale ou humanitaire, en lien avec le monde numérique

Avec Elles Bougent, un réseau de marraines a été créé en interne en mobilisant des collaboratrices d’Alten. Ces jeunes ingénieures partagent leur passion en allant à la rencontre des lycéennes afin de valoriser auprès des jeunes femmes les études et carrières scientifiques.

Orienter les lycéennes vers des métiers d’avenir

Depuis 2014, Hasnaa Kamali fait partie de la quinzaine de marraines d’Alten, cette consultante a été embauchée chez Alten en 2010 après une école d’ingénieurs en informatique à Clermont-Ferrand. «Je ne comprends pas pourquoi les jeunes filles ne s’intéressent pas plus au métier d’ingénieur. C’est une profession passionnante, un métier d’avenir où on peut trouver facilement du travail, évoluer rapidement ». Et le fait d’être une femme dans un milieu plutôt masculin n’est pas un handicap pour cette jeune ingénieure de 29 ans, au contraire. « Quand j’étais en école d’ingénieurs nous n’étions que 5% de filles dans notre promo. On était chouchoutées, même si par la suite il a fallu aussi apprendre à s’imposer dans un univers où il y a peu de femmes. L’avantage, comme nous sommes peu nombreuses, c’est que nos carrières sont encouragées» témoigne Hasnaa pour qui il faut changer l’image du métier pour attirer plus de femmes. C’est justement son rôle de marraine d’aller expliquer aux jeunes en quoi consiste un métier qui « n’est pas réservé aux geekettes à grosses lunettes ! ».

Sa mission de marraine, elle la prend très à cœur en expliquant aux jeunes filles, les filières, les écoles et le niveau d’exigence requis par les études scientifiques pour devenir ingénieure. « Le métier d’ingénieur informatique ouvre de nombreuses portes, avant de spécialiser dans différents secteurs, on peut toucher à différents domaines comme le BTP, l’industrie, la banque… C’est le seul métier qui recrute en période de crise et qui manque de main d’oeuvre qualifiée» explique la consultante Alten qui retourne régulièrement sur les bancs de l’école pour partager sa passion du métier d’ingénieure.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.