Fermer
menu
  • Ressources Humaines

L’apprentissage séduit de plus en plus … les étudiants

L'apprentissage séduit de plus en plus les jeunes. On dénombrait 458 000 contrats en juin dernier. Destiné aux jeunes non qualifiés, l'apprentissage attire de plus en plus les étudiants.

L'apprentissage est un mode de formation qui allie périodes de cours et travail en entreprise. (GettyImages/ChardayPenn)

L’apprentissage est un mode de formation qui allie périodes de cours et travail en entreprise. Ce mode de formation séduit de plus en plus de personnes. Selon Le Monde, en juin on dénombrait 458 000 jeunes en apprentissage, un record ! Au premier semestre 2019, le nombre de contrats de ce type a augmenté de 8,4% par rapport à 2018 selon les chiffres du ministère du Travail. Jamais les statistiques n’avaient été aussi élevées depuis … 1993. Un engouement dû à la volonté du gouvernement qui fait la promotion de l’apprentissage depuis plusieurs années mais aussi à la croissance économique et aux tensions du marché du travail, notamment sur certains métiers pénuriques.

De plus en plus de jeunes qualifiés et d’adultes attirés par l’apprentissage

L’apprentissage a été créé pour mettre en selle des jeunes non qualifiés trop éloignés du monde de l’emploi. la formule mi-cours, mi-emploi permet une formule gagnant-gagnant leur permettant de mettre rapidement un pied dans l’entreprise avec la possibilité de décrocher un emploi ensuite (plus d’un apprenti sur trois est embauché à l’issue de son contrat d’apprentissage et pour 84% d’entre eux il s’agit d’un CDI). Pourtant selon l’économiste Bertrand Martinot, expert des questions d’emploi, l’apprentissage semble s’éloigner de sa « cible initiale », celle des jeunes moins qualifiés : « La hausse globale du nombre de contrats cache de fortes disparités : on va se rendre compte que la progression est de 15% pour les étudiants du supérieur… mais de 0% pour les jeunes de niveau bac ou en dessous », explique-t-il au Monde. Il constate en effet un fort engouement pour l’apprentissage des jeunes en école de commerce ou en études supérieures (niveau master). Les étudiants y voient là un bon moyen d’allier paiement des études et entrée dans la vie active en douceur. Dans l’artisanat, le nombre d’apprentis de plus de 26 ans a augmenté de 51% depuis le début de l’année. Une tendance qui devrait s’installer puisque la réforme de l’apprentissage prévoit, en effet, de retarder la limite d’âge pour effectuer un apprentissage de 26 à 30 ans.

Des changements dès le 1er janvier 2020

La réforme contenue dans la loi du 5 septembre 2018 dite pour la liberté de choisir son avenir professionnel modifie profondément les règles de l’apprentissage. L’objectif est en effet, de développer l’apprentissage grâce à l’attribution d’aides spécifiques pour les entreprises, la possibilité d’être en apprentissage tout au long de l’année, augmentation de l’âge requis (de 26 à 30 ans désormais), une durée de contrat qui tient compte des acquis de l’apprenti(e) etc… Toutes ces mesures entreront en vigueur le 1er janvier 2020.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une