Fermer
menu

L’amour au bureau : fantasme ou réalité ?

Vous pouvez vous enfermer dans votre bureau, visser votre casque sur les oreilles et boycotter la machine à café, vous n’y échapperez pas. La Saint-Valentin s’invite dans toutes les conversations, dans les médias, et bien évidemment au bureau. Savez-vous que la moitié de vos collègues ont déjà vécu une aventure sur votre lieu de travail ? C’est l’un des résultats croustillants de l’enquête « L’Amour au Bureau », menée par le site de location de salles professionnelles Bird Office pour cette édition romantique 2017.

« Vous ne vous êtes jamais demandé si votre patron n’avait pas une petite histoire amoureuse avec votre collègue du service client ? Eh bien, c’est tout à fait possible ! » nous apprend l’enquête à laquelle 1060 salariés ont répondu, dont 54% de femmes et 46% d’hommes. En passant environ 12% de notre vie au bureau, il est tout à fait probable d’y rencontrer son âme sœur (ou une conquête d’un soir). Une personne interrogée sur deux pense d’ailleurs qu’amour et travail sont compatibles, et 10% affirment que ce serait même l’endroit idéal pour rencontrer l’amour de sa vie… Mais ils sont 16% à être plus sceptiques en estimant qu’allier amour et travail est le meilleur moyen d’aller droit dans le mur !

50% des salariés ont déjà vécu une aventure dont 20% avec le boss

Vous ne mangez peut-être pas de ce pain-là, mais la moitié de vos collègues ont déjà vécu une histoire sur leur lieu de travail. Pour un quart d’entre eux, ce n’était « qu’une histoire d’un soir », et pour plus d’un tiers c’était un véritable coup de foudre, avec lequel ils sont encore actuellement en couple. Autre information croustillante : 20% d’entre eux affirment avoir déjà flirté avec leur patron « et plus si affinité », même si dans 60% des cas, il s’agit plutôt d’un collègue.

Quant à ceux pour qui Cupidon n’a pas visé juste, ils sont 12% à avoir déjà été amoureux ou attiré par un collègue sans que ce soit réciproque et 30% n’ont jamais osé avouer leurs sentiments. Mais près de 60% d’entre eux « ne seraient pas contre une petite histoire romantique si l’occasion se présentait », ce malgré les risques et 8% n’hésiteraient pas une seule seconde.

Plutôt couloir, bureau ou afterwork ?

L’enquête nous apprend également que 28% des histoires sont nées dans les couloirs, devant les afterworks et les soirées d’entreprises (22%), ou les projets communs (17%). Des lieux très fréquentés donc, dans lesquels il est difficile de cacher une idylle. Pourtant, près de 8 amoureux sur 10 ont tenté de gardé le secret (78%).

Quid de la révélation ? Au moment d’annoncer la bonne nouvelle, les retours sont en majorités positifs. 56% des couples professionnels n’ont pas vu de différence de comportement chez leurs collègues, mais 19% admettent que cela a été compliqué au début. « Dans 17% des couples formés au travail, l’un des deux tourtereaux a dû changer de travail ». Par ailleurs, deux tiers des sondés admettent avoir déjà surpris une aventure entre deux collègues, et 22% affirment même que ce serait habituel dans leur entreprise !

Qui drague le plus ?

A cette question, aucun doute : « le Don Juan du bureau serait pour 54% des interrogés… un commercial ! ». Les clichés ont la vie dure ! De même, la séductrice serait soit l’assistante de direction ou la secrétaire à 27%, soit embauchée au service marketing/communication à 26%. Quant au big boss, 23% admettent avoir déjà eu des avances de sa part.

Draguer pour faire décoller sa carrière ?

C’est une piste comme une autre, mais près de 7 actifs sur 10 pensent que c’est tout de même un bon moyen de perdre son job, contre un quart qui estime qu’en respectant des règles comme rester professionnel et bien choisir sa cible, il est tout à fait acceptable de draguer pour faire avancer sa carrière. D’ailleurs, le meilleur moyen pour draguer au travail serait lors d’une sortie d’entreprise pour 52%, ou lors d’une pause pour 40%…

Comment faire l’amour au travail sans se faire choper ?

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. daphné
    9 mars 2017 - 17h13

    Les DRH sont d’autant plus préoccupés par les relations amoureuses au travail que s’ajoutent les lois sur le harcèlement sexuel :
    « Toutefois, il est malaisé de savoir distinguer du harcèlement sexuel caractérisé ce qui relève d’une simple tentative de séduction mal appréciée et non découragée explicitement, d’une dégradation orageuse de relations intimes auparavant consenties, d’une interprétation paranoïaque, d’une manipulation malveillante… D’autant plus que les autres salariés sont réticents à témoigner et à s’immiscer dans les méandres des intentions mouvantes des collaborateurs et collaboratrices de l’entreprise, sauf rares cas de perversité manifeste… »
    source : http://www.officiel-prevention.com ; La prévention du harcèlement sexuel au travail ; lien : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=163&dossid=394

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.