Fermer
menu

Chronique d’une recherche d’emploi : Alain, assistant webmarketing

Alainruelportrait« Chercher à se démarquer, c’est avant tout montrer qu’on ne reste pas à attendre que le job de rêve arrive, mais qu’on va le chercher. » C’est ce qu’à fait Alain Ruel, jeune diplômé en marketing, avec son opération « Jeune diplômé en solde » dont nous avions parlé sur Mode(s) d’Emploi en juin dernier. Il avait créé son « CV marketing et communication » en ligne et a choisi la période des soldes d’été pour offrir ses services via des messages décalés du type « un contact pris = un entretien offert » affichés sur son site. Mais derrière tout cela Alain avait construit une véritable stratégie à destination des entreprises.
Remarqué à la télévision par un recruteur, il a démarré il y a peu comme assistant marketing. Sa recherche s’est donc soldée par le job dont il rêvait. Une bonne affaire pour le jeune dip’ qui revient avec nous sur les étapes de ce parcours pas comme les autres…

Alain, tu as mené une véritable opération marketing… Comment t’es venu l’idée ?
Tout est parti d’un constat. Janvier 2010, je commence le stage de fin d’études de mon Master 2 Marketing à l’IAE de Caen… Par les temps qui courent, dans le marketing et la communication, et encore plus dans la région, les offres ne courent pas les rues. J’ai donc voulu mettre toutes les chances de mon côté pour décrocher un job idéal. J’ai d’abord cherché à faire mon CV en ligne. Je suis passé par une plateforme de créations de CV (DoYouBuzz.com), mais j’arrivais vite à trouver des CVs « concurrents » visuellement identiques au mien, pas le top pour se démarquer.
Je me suis donc lancé le défi de créer mon site de A à Z. La technique fut on-ne-peut-plus radicale : taper « Comment créer un site web » sur Google. Et de tutoriels en recherches, j’ai créé mon site en une dizaine de jours. D’un point de vue technique, le développement est loin d’être professionnel, mais au final, il correspondait à mes attentes : un CV sérieux, mais original et décalé.
Soldes

Quelles ont été les étapes de la mise en place de ta stratégie ?
Une fois cet aspect technique surmonté, avoir un site sur le web, aussi beau qu’il soit, ne sert à rien si l’on ne parvient pas à faire venir les gens dessus. En premier lieu, il y a donc eu un travail pour le référencer sur internet, jusqu’à placer quelques publicités sur des termes ciblés pour apparaître dans les premiers résultats (exemples : CV marketing / IAE de Caen / Responsable marketing). Le but étant d’amener du trafic. Mais capter un public ciblé est tout autre chose.
Alors j’ai communiqué sur mon CV via les réseaux sociaux (principalement Facebook et Viadeo), puis j’ai envoyé des mails à tour de bras dans mon réseau, en espérant qu’ils soient transférés et ainsi de suite, jusque sur le bureau d’un recruteur… Mais là aussi rien d’extraordinaire au niveau des retours. A ce moment, je n’étais toujours pas dans une phase de recherche active puisque encore en stage pour quelques mois, donc je n’ai pas cherché à le communiquer directement auprès des entreprises.

Pourquoi t’être « mis en soldes » ?
Dès la création de mon site, pour rester dans le côté décalé que j’ai donné à mon CV depuis le début (post-it en to-do-list décalé, champ de contact pré-rempli, etc.), j’avais dans l’idée de faire une fausse bannière commerciale, caricature des messages commerciaux. Un peu comme une pub des années 90 pour du dentifrice ! J’avais laissé l’idée de côté, jusqu’à l’approche des soldes. Ce fut l’occasion de créer la bannière « un contact pris = un entretien offert » et des offres irréelles comme « -50% sur le temps de réponse… » ou sans logique apparente comme « 99% de remise sur les offres en CDI ». Juste de quoi montrer ma motivation à un tel contrat dès mon entrée dans la vie active.
Cette bannière fut surtout un prétexte pour justement communiquer de nouveau sur mon CV.

Capture cv soldes

Quels ont été les relais médiatiques et web dont tu as pu bénéficier ?
J’ai déposé un article sans trop y croire sur le site LePost.fr, le soir de l’ouverture des soldes le 22 juin. Le lendemain, en sortant d’examens à l’IAE, je m’aperçois que j’avais reçu de nombreux mails de félicitations provenant d’inconnus passés par le formulaire de contact de mon site. Via mon outil Google de suivi statistique de mon site, j’ai pu découvrir qu’un article était présent sur le blog de la rédaction de RegionsJob, source de toutes ces visites mystérieuses, et surtout le premier d’une longue série de relais médiatiques. Le soir même, je recevais un coup de téléphone d’un grand journal national pour sa rubrique web, (l’Express.fr). Dès le lendemain j’ai compris que cette initiative de  » CV en soldes  » était en fin de compte une opportunité de communiquer sur mon CV. J’ai donc rédigé un mail où je résumais juste en 3 lignes ma démarche et donnais un lien vers mon site. Et hop, c’était parti pour un envoi à toutes les adresses de rédactions dégotées sur le web.
Ensuite, le buzz a suivi…Des radios m’ont contacté, la télévision… Il y a eu des relais locaux, mais aussi des relais nationaux et surtout en adéquation avec ma cible, des journaux touchant directement les décideurs et les dirigeants d’entreprises (Capital, Stratégies,…) Les visites ont alors décollé, et la visibilité tant recherchée était gagnée !

Aujourd’hui, tu as décroché un poste, dis-nous en plus…
Début juillet, Xavier Souris, responsable web marketing de la start-up normande testntrust.com en plein recrutement marketing, aperçoit par hasard le reportage sur mon initiative à la télévision. AlainruelembaucheLe lendemain matin, il m’appelle aussitôt et me propose un entretien. Bien sûr, à ce moment rien n’est joué et je suis un candidat comme un autre, mais c’est l’entreprise qui m’a contacté, et je pense que cela change un peu la donne.
Aujourd’hui j’ai commencé un travail d’assistant webmarketing depuis un mois, dans un secteur d’activité qui me plaît. Sans cela je serais à coup sûr passé à côté de ce job. C’est l’aboutissement parfait de ma démarche : vouloir me donner toutes les chances de trouver un job de rêve dès mon entrée dans la vie active, au final sans avoir eu besoin de démarcher une seule entreprise. Même si au final la tâche a surement été plus compliquée…

Avec le recul, quel bilan fais-tu de cette démarche originale ?
Avec le recul que j’ai, premièrement je suis content d’avoir eu l’audace et surtout la motivation de tout mettre en oeuvre pour avoir un CV percutant. Le buzz c’est selon moi un bonus, le Graal de tout marketeur et tout communicant. Si les médias ne s’étaient pas intéressés, je n’aurais pas eu cette visibilité, mais marketing-cv.com aurait tout de même existé, car il restait un atout pour me démarquer des autres candidats.
Un autre aspect positif de cette démarche, outre les contacts professionnels, est le nombre de messages reçus (plus d’une centaine) d’inconnus, qui n’avaient rien d’autre à me proposer que des encouragements et des félicitations, me souhaitant de trouver ce job de rêve et de m’épanouir dans ma vie professionnelle. En tout cas, cette initiative est pour moi une expérience à part entière, en quelques mois j’ai appris à créer un site web, le faire vivre sur la toile, communiquer dessus, faire le buzz, gérer des relations presse, et enfin… trouver un job !

Un petit conseil à donner aux jeunes comme toi qui souhaite se démarquer pour trouver « le job de leurs rêves »… ?
J’aurais pu dire « quand on veut on peut » ou encore « à coeur vaillant rien d’impossible » ! Mais je n’aime pas les phrases toutes faites. Je dirai plutôt, si vous voulez qu’on vous voit, levez la main, mais levez là toujours plus haut que les autres. Et si tout le monde la lève bien haut, coloriez-vous la en jaune fluo ! Résultat flagrant ou non, je pense que l’intention compte autant que le rendu. Chercher à se démarquer, c’est avant tout montrer qu’on ne reste pas à attendre le job de rêve arriver, mais qu’on va le chercher.

Le CV en ligne d’Alain Ruel : www.marketing-cv.com

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Bruno
    19 septembre 2011 - 12h48

    Très original! Ça donne des idées!
    Habitant en Belgique, je suis personnellement passé par un cabinet de recrutement pour trouver mon job actuel.
    Ils ont été vraiment très efficaces.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.