Fermer
menu
  • Ressources Humaines

4 conseils pour bien gérer l’abandon de poste de l’un de ses salariés

L'un de vos salariés a quitté son poste du jour au lendemain sans rien dire ? Voici 4 conseils efficaces pour bien gérer la situation.

Dès le premier jour sans nouvelle, il est important d'essayer de contacter le salarié par tous les moyens (téléphone, mail...). (GettyImages/diego_servo)

Prendre des nouvelles encore et encore

Dès le premier jour sans nouvelle, il est important d’essayer de contacter le salarié par tous les moyens (téléphone, mail…). Il faut ensuite essayer de joindre un membre de sa famille. Le salarié peut, en effet, avoir eu un accident, connaître un drame familial, subir une panne de réveil etc… N’hésitez-pas aussi à aller vous renseigner auprès de ses collègues pour essayer de savoir si cette absence ressemble ou non à un abandon de poste. Si vous restez sans nouvelle, le lendemain, essayez de contacter de nouveau votre salarié. Durant 48 heures contentez-vous de cela : prendre des nouvelles. 48 heures c’est, en effet, le délai légal maximum dont votre salarié bénéficie pour vous envoyer un arrêt maladie si nécessaire.

Demander à votre salarié de reprendre le travail

Si vous n’avez pas de nouvelles au bout de trois jours, nous vous conseillons de lui envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception afin de le mettre en demeure de reprendre le travail. Ne tardez pas à envoyer ce courrier, dans les 4 jours d’absence maximum. Dans ce courrier, il vous faut indiquer de manière assez neutre le fait que le salarié est absent et ce, sans raison depuis X jours, le fait que vous n’avez reçu aucun justificatif de cette absence etc… Enfin terminez par l’indication d’une date butoir à laquelle vous souhaitez que votre salarié se manifeste.

Suspendre son salaire

A partir du moment où vous avez envoyé votre mise en demeure et que le salarié a donc été officiellement notifié de son absence, vous êtes en droit de suspendre le paiement de son salaire sans même attendre l’engagement d’une procédure disciplinaire. Vous devez évidemment lui payer son salaire et ses congés payés jusqu’au premier jour de son absence.

Engager une procédure disciplinaire et licencier … ou pas !

L’engagement d’une procédure disciplinaire doit être réalisé dans les deux mois qui suivent la date à laquelle vous avez pris connaissance de l’abandon de poste. Il faut envoyer à votre salarié une convocation à un entretien préalable à sanction disciplinaire par courrier recommandé avec accusé de réception. La date de cet entretien doit être fixée au moins 5 jours ouvrables après la date de première présentation du courrier. Si cette procédure ne se déroule pas comme prévu et selon la réaction de votre salarié, vous pouvez engager une procédure de licenciement pour faute grave. Vous pouvez évidemment choisir une sanction moins lourde.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.