Fermer
menu
  • Ressources Humaines

A quoi sert l’entretien annuel ?

Tous les ans, les salariés ont un rendez-vous imposé avec leur manager. Censé être un moment d'échange privilégié, de nombreux collaborateurs pensent pourtant que l'entretien annuel ne sert à rien. A tort ?

Souvent pour les salariés, l'entretien d'évaluation est le moment où ils savent s'ils sont augmentés ou non (Getty Images / Weekend Images Inc).

Aussi étonnant soit-il, l’entretien annuel d’évaluation (EA) n’est pas obligatoire. Malgré tout,nombre d’entreprises fixent, chaque année, un rendez-vous entre salariés et managers. Probablement pour les obliger à échanger mais difficile de savoir de quoi ils parleront s’ils n’ont jamais parlé durant le reste de l’année. En fait, l’EA est le plus souvent perçu comme LE moment où les salariés peuvent faire des revendications, comprendre demander une augmentation salariale.

C’est une grande comédie qui se joue : le manager écoute ses collaborateurs lui expliquer toutes les bonnes actions qu’ils ont réalisé durant l’année. Les plus préparés auront pris bien soin de trouver des chiffres pour argumenter leur demande d’augmentation. « Au cours de l’année, j’ai augmenté mon portefeuille de 15 nouveaux clients, consolider mes relations avec les clients passés, et surtout dépassé les objectifs qui m’avaient été fixés de 25 %, ce qui est assez énorme », présentera probablement un commercial aguerri. Un jeune rédacteur moins formaté à la vie professionnelle se contentera peut-être de dire : « J’ai rédigé 350 articles SEO cette année, ce qui est légèrement mieux que l’an dernier où j’en avais écrit 330 ». Autant de données qui sont déjà connues et n’apportent rien au manager mais qui, selon la manière dont les choses lui seront présentées, lui permettront d’expliquer facilement pourquoi Marc n’a été augmenté que de 0,5 % quand celui-ci en demandait 8 %. A l’inverse, s’il lui est plus difficile de justifier que les salaires sont bloqués, il devra jouer la montre : « Marc, clairement tu as fait du bon boulot mais, comme tu le sais, la conjoncture est mauvaise pour l’entreprise, en revanche si tu continues sur ta très bonne lancée et que tu participes à la réussite collective, nous pourrons reparler de ta demande d’augmentation ».  

À lire également :
7 erreurs à éviter en entretien d’évaluation

Etre acteur de son évolution professionnelle

L’entretien annuel peut tout de même avoir un autre intérêt : permettre aux salariés d’être acteur de leur projet professionnel, c’est-à-dire d’exprimer leurs souhaits d’évolution dans l’entreprise en fonction des besoins de cette dernière. Il n’est évidemment pas question de promouvoir Claire de la compta à un poste de DRH parce qu’elle aura écrit « J’aime beaucoup l’humain » dans le document d’évaluation. Pour le manager et l’entreprise, l’EA sert alors à évaluer si les collaborateurs ont une vision partagée de ce qu’il serait bon à mettre en oeuvre pour le bien de la société, ce qui pourra ensuite se répercuter sur le salarié.

Principe de loyauté

La grille de l’entretien d’évaluation est en général réalisée par les RH. Elle comporte des questions précises auxquelles répondre ou, au contraire, une question ouverte laissant la parole aux salariés. Le but est de vérifier à quel point le salarié se sent efficace à son poste et à la bonne réalisation des objectifs qui lui ont été fixés pour l’année écoulée. C’est le principe de loyauté. Bien évidemment, les salariés peuvent se servir de l’entretien pour faire passer des messages et éventuellement exposer des problèmes rencontrés durant l’année. A condition de rester professionnel, cela va de soi…

À lire également :
Comment réussir son entretien annuel ?

Rendez-vous stressant ?

Pour de nombreux employés, l’entretien d’évaluation est vécu comme un moment de stress. Il fait d’ailleurs « l’objet de diverses critiques, de la part de représentants des salariés comme de certains psychologues et cliniciens (critères d’évaluation non objectifs et non transparents,  dégradation de la santé psychique et des conditions de travail des salariés, etc.) », selon une note du Centre d’analyse stratégique. C’est peut-être que son rôle est mal compris : les managers, pour la plupart, aimeraient en faire un vrai moment d’échange où le salarié se sent libre d’exprimer son ressenti, ses envies, voire sa vision pour l’entreprise, tandis que les collaborateurs qui ont rarement voix au chapitre attendent surtout de savoir de combien leur fiche de paie sera réévaluée.

À lire également :
Entretien annuel : ce qu’en attendent patrons et salariés

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une