Fermer
menu

A la recherche de 85,3 millions de talents d’ici 2030

L’étude réalisée par Korn Ferry nous annonce une pénurie de 20,3 millions de travailleurs qualifiés dès 2020. Et jusqu’à 85 millions d’ici 2030 ! Même à l’échelle mondiale, le chiffre a de quoi impressionner. Paradoxalement, les dirigeants d’entreprise ne semblent pas s’inquiéter outre-mesure de cette crise de la main d’œuvre.

Des dirigeants peu enclins à anticiper le long terme

66 % des dirigeants interrogés ont conscience de cette crise des talents à court terme mais ils ne sont que 52 % à penser qu’elle sera toujours d’actualité en 2030. L’enquête de Korn Ferry va à l’opposé, évoquant non pas une crise cyclique mais un problème structurel. En d’autres mots, il faut anticiper la pénurie et penser les futurs besoins de l’entreprise dès aujourd’hui, surtout qu’une majorité de dirigeants souhaite augmenter leurs effectifs d’ici 2025.

Malgré cela, les entreprises restent dans une gestion des talents court-termiste : 84% des entreprises disposent de plans prévisionnels pour les prochaines années à venir mais le chiffre tombe à 9% quand il s’agit d’avoir une vision à horizon 2030. Les dirigeants français s’en sortent un peu mieux avec 91 % de plans prévisionnels à court terme et 13 % à horizon 2030.

Une stratégie orientée technologie

55 % des dirigeants dans le monde admettent avoir laissé de côté la stratégie Talents, séduits par la promesse de la transformation technologique. Ils pensent ainsi que les avancées de la technologie vont enrayer le besoin croissant de main d’œuvre : la moitié des chefs d’entreprise interrogés s’attendent à ce que 20 % ou plus des rôles de leur organisation soient totalement obsolètes d’ici 2030. Ils admettent aussi à 70 % qu’une stratégie orientée techno est plus facile à mettre en œuvre qu’une stratégie orientée talents.

Les dirigeants ont-ils oublié les êtres humains qui arpentent les couloirs de leurs entreprises ? Eh bien non, puisqu’ils sont 91 % à déclarer qu’ils auront besoin de travailleurs hautement qualifiés pour assurer les besoins en matière de sécurité de l’information, de transformation numérique, d’analyse des données…

De la théorie à la pratique, il n’y a qu’un… très grand pas

Les entreprises sont soumises à un rythme soutenu. Dans ce contexte, comment imaginer le travail tel qu’il sera demain ? Chez les DRH, l’inquiétude est là : 74 % évoquent cette question comme majeure. Le chiffre tombe à 13% chez les PDG… Pourtant, 8 dirigeants sur 10 ont conscience que le développement des compétences de leurs salariés et le redéploiement des talents est un sujet crucial.

Une étude qui révèle donc certains paradoxes chez les dirigeants d’entreprise. Conscients de la réalité d’une pénurie à venir, ils ne semblent pas vraiment prêts à agir en conséquence. Un parti pris étonnant pour des décideurs… qui devraient peut-être chercher le pont avant d’être à la rivière.

    Recevez l'essentiel de l'actualité RH

    En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

    Ces articles devraient vous intéresser
    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
    <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
    Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.