Fermer
menu

8 conseils pour séduire au bureau

Votre cible est là sous vos yeux depuis des mois, mais vous ne savez pas comment l’aborder ? Aujourd’hui, Mode(s) d’emploi se fait expert en séduction et vous dévoile tous les trucs et astuces pour faire fondre votre collègue.

Draguebureau

1. Qui draguer ?

Il, elle, ne vous laisse pas indifférent. Toujours bien apprêté et sexy en diable, votre collègue vous rend nerveux d’un simple sourire. Malheureusement, c’est aussi votre chef. On vous le dit tout de go : si vous ne pouvez pas rivaliser sur le plan hiérarchique, lâchez l’affaire ! Il, elle, travaille dans votre bureau, en face de vous ? Là encore, laissez tomber. Certaines cibles sont bien plus faciles à atteindre. Les stagiaires, les contrats en CDD ont une implication au travail proportionnelle à la durée de leur contrat et leur plan de carrière dans votre société nul. Autant dire que l’amour au travail ne leur fait pas peur. Si vous tentez tout de même un CDI amoureux, évitez que votre collègue travaille à votre étage et esquivez tout rapport hiérarchique direct. Si enfin, aucune concurrence ne peut naître entre vous à cause du travail, jetez-vous à l’eau !

2. L’attraction est-elle partagée ?

Vous kiffez tout ce que votre collègue peut dire, mais l’attirance est-elle réciproque ? C’est la première question à se poser avant de rire niaisement à toutes ses blagues. Cependant, certains signes ne trompent pas. Si à chacune de vos pauses café ou clope, il, elle, est présent(e), c’est déjà un bon point. La personne convoitée a probablement enregistré vos habitudes et souhaite que vous la remarquiez. Comment vous regarde-t-elle, comment se tient-elle à vos côtés ? Vos blagues la font s’esclaffer plus que de raison ? Ses mains trahissent un certain stress ? Elle ne peut pas s’empêcher de vous taquiner ? Elle est décidemment bien plus cool avec vous qu’avec le reste de vos collègues ? Ne cherchez pas plus loin, l’attirance est mutuelle. Mais rien ne sert de courir…

3. Prendre le temps d’apprendre à se connaître

« Donne-moi le temps d’apprendre ce qu’il faut apprendre, donne-moi le temps d’avancer comme je le ressens… » Un peu de poésie pop n’a jamais fait de mal – sauf à nos oreilles – et ces paroles de la chanteuse Jenifer éclairent parfaitement les relations amoureuses au bureau. Il est comptable, vous êtes commerciale, parlez chiffres ! Intéressez-vous à son domaine d’activité, aux éventuelles nouvelles lois ou normes qui impactent son travail. Envoyez lui de temps en temps votre revue de presse sur le sujet d’un mail laconique : « Tiens j’ai vu passer cette info ce matin, ça pourrait t’intéresser… ». Pas besoin d’en dire plus, surtout si vous ne recevez qu’un « Merci » bien froid. Si en revanche, il vous répond par sa propre revue de presse sur la commerciale idéale en 2014, les choses avancent. Tant mieux, mais gardez-en sous le pied, et montez doucement en gamme.

Claviercoquin

4. Le, la, faire rire oui, mais pas que !

Certes, vous ne laissez pas votre collègue indifférent, mais tout n’est pas gagné pour autant. La drague au bureau n’est pas si différente de la drague en dehors de l’entreprise, cela demande simplement plus de fair-play. Vous avez bien saisi que vos blagues faisaient toujours mouche mais personne ne vous a demandé de vous transformer en clown de service. La pitrerie en pause clope ou café c’est très bien, mais une fois derrière votre ordinateur pensez boulot-boulot. Montrez du détachement par rapport à la vie de la société mais démontrez combien vous êtes impliqué dans votre travail. Votre job vous l’aimez, votre carrière vous comptez la mener à bien sans qu’une relation amoureuse perturbe votre quotidien. C’est parfait, les choses sont claires : si un sentiment amoureux doit naître entre vous, il devra s’exprimer en dehors de la société sur d’autres points communs que l’entreprise. Encore faut-il réussir à faire ce premier pas. On y arrive, pas à pas, justement.

5. Collègue éventuellement, ami jamais !

Vous parlez de tout avec votre collègue, de vos envies professionnelles mais surtout personnelles, de votre conception de la vie, de l’amour, de vos loisirs. STOP ! Vous vous rappelez votre pote qui traînait toujours avec la plus jolie fille du lycée ? Oui, celui qui a fini par s’entendre dire : « tu me comprends si bien, tu es vraiment mon meilleur confident ». Voilà, vous venez de perdre 3 mois pour finir relégué au rang de « best friend ever ». Pas de bol, c’est un classique qui arrive aussi au travail. Pour éviter cela, restez dans le jeu de la séduction. Sa tenue lui va bien, faites un compliment. Vous êtes tous les deux seuls dans l’ascenseur, souriez à votre collègue mais avec détachement. Bref, sachez cultiver l’ambiguïté. Fuis moi, je te suis…

Ascenseurtravail

6. Comment bien draguer par mail ?

Quel meilleur outil que le mail pour draguer ? La messagerie instantanée peut-être mais le but reste le même : échangez avec la personne convoitée à l’abri des regards indiscrets. Un bon mot, une vanne sur les autres employés, autant de moyens de sceller une complicité naissante. Les émoticônes seront également bien pratiques pour parler sans rien dire. Attention à ne pas jouer aux ados attardés pour autant, faire des phrases avec un sujet, un verbe et un complément, c’est toujours plus classe qu’un « Kikou, lol, sa va ? ». C’est aussi le meilleur moyen de découvrir la personne. Si elle est incapable de vous envoyer un mail sans faire de fautes d’orthographe tous les 3 mots, on vous dirait bien de ne pas y aller… Les tournures utilisées aussi vous informeront sur votre collègue, ses références, ses goûts, etc. Evitez dès le troisième mail de conclure par « bisous », gardez encore un peu de distance, vous n’êtes pas sur un site de rencontres en ligne. Si vous êtes déjà intimes, nous vous déconseillons également les mails « olé olé ». Vos joues roses et votre excitation palpable risquent d’en gêner plus d’un dans l’open-space.

7. Sortir du cadre de l’entreprise

Après la phase d’approche, arrive enfin la phase de concrétisation. Ou presque. La première étape : profitez d’un afterwork pour découvrir la personne désirée dans un environnement différent. Attention toutefois à ne pas vous faire remarquer de vos collègues et évitez les mains baladeuses au bout du 4ème verre. Ce premier rendez-vous informel et décontracté s’est bien passé, votre collègue vous attire toujours autant ? Il est temps de négocier une rencontre à deux. Si vous travaillez dans des services différents mais en étroite collaboration, un dossier à finir peut-être une bonne excuse pour sortir tous les 2 un soir après le boulot. Il est 19 heures et la boîte est vide, débrouillez vous pour sortir en même temps que votre cible, et lancez nonchalamment : « quelle journée pourrie, un verre me ferait le plus grand bien ! » Les excuses sont nombreuses, les occasions plus rares, il faudra donc ruser ou foncer !

Apéro collègues

8. Rester professionnel en toutes circonstances

Ça y est votre relation a commencé. C’est bien, mais restez vigilant. A part vous deux, personne ne doit être au courant. Du moins en théorie, dans la pratique, tout le monde vous aura probablement grillé avant même que les choses sérieuses aient démarré. Mais comme amour et travail font rarement bon ménage, autant bien séparer les deux. Pour rester pro, ne faites pas les gros yeux si votre collègue parle avec une autre personne de la société, ne lui envoyez pas 35 mails érotiques par jour, ne vous embrassez pas dans les couloirs, évitez tout contact physique et n’oubliez pas que si faire l’amour au travail est un fantasme partagé par de nombreux salariés, la table de réunion n’est pas faite pour accueillir vos ébats. Ne changez pas non plus vos habitudes du jour au lendemain : continuez à manger avec vos collègues et ne calez pas toutes vos pauses sur votre moitié. Vous aurez ainsi encore quelques sujets de discussion à aborder le soir, tous les 2, sans aucun collègue pour vous épier…

 

  •  L’amour au travail en chiffres Un salarié sur dix a trouvé sa moitié au travail. Plus d’un tiers des salariés avouent avoir déjà une histoire au travail ce qui les fait redouter (67%) des complications dans leur quotidien professionnel. Dans 63% des cas, les relations amoureuses ont été vécues comme des relations courtes, furtives, voire des épisodes sexuelles sporadiques. A contrario, 23% des relations amoureuses au travail débouchent sur un mariage. Et vous, vous avez rencontré l’amour au travail ? De quelle manière avez-vous séduit votre collègue ?

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. mike
    11 octobre 2014 - 1h44

    8 – Rester professionnel en toutes circonstances

    Plutôt vrai 😉
    Mais je rajouterai le end game : parce que la terminaison de la relation est aussi importante que le début.

    En vrai, il y a même des lois qui peuvent vous pénaliser (les mecs surtout) parce que si le couple casse, que la fille se sent gênée de la situation, et qu’elle n’arrive plus à travailler à cause de cela, c’est un cas de harcelement avéré ..

    Dans ce cas, la société peut envisager des sanctions ! Donc faire très attention !

    Draguer au travail c’est beaucoup de risque. Donc pour moi, ca mérite d’y réfléchir à deux fois avant de tenter !

    (de même si la personne ressent « la drague » et se sent génée, elle peut vous porter préjudice en vous dénoncant et vous serez 9 fois sur 10 reconnu responsable, même si vos intentions n’étaient pas du tout avérées … )

    Une vidéo courte qui résume les risques de la drague au boulot

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.