Fermer
menu

Les 7 offres d’emploi les plus insolites de 2016

Trouver le meilleur bacon des États-Unis, devenir expert ès bières ou être payé pour poireauter… Le point commun entre toutes ces « activités » ? Elles sont dans notre sélection des boulots les plus insolites, voire totalement déments, parus cet année.

spécialiste-en-bieres

Bosser la tête dans les étoiles

Cette offre d’emploi a fait rêver plus d’un fan de la saga Star Wars ! Début juillet, la société de production américaine Lucasfilm (qui porte le nom de son fondateur et réalisateur George Lucas), publiait une annonce pour trouver son « film archivist« . Au programme pour le futur chanceux travaillera dans le célèbre Skywalker Ranch : réception, catalogage, préservation, curation, et stockage des médias de Lucasfilm, y compris les films de cinéma, les sons, les vidéos, ainsi que les autres documents numériques et papier. Même si le salaire n’est pas précisé, seuls deux ou trois ans d’expérience suffisent pour postuler à l’annonce… Envie de rejoindre la Force ?

Boire pour l’Histoire

Vous aimez raffolez de la bière ? Vous êtes incollable sur son Histoire et vous voulez participer à la culture de vos contemporains ? Jetez vos CV, oubliez vos plans de carrière et envolez-vous pour le Musée Smithsonian à Washington. Ce haut lieu de l’Histoire américaine est bien à la recherche d’un spécialiste de la bière afin de se documenter sur l’histoire de cette boisson aux États-Unis. En poste pour une durée de 3 ans, l’heureux élu aura pour « délicate » missions de goûter des bières dans des brasseries des quatre coins du pays, mais aussi de mener des recherches pour les expositions et les archives du département d’histoire de la nourriture. Pour la petite anecdote, l’offre a eu un tel succès qu’elle a fait planter la rubrique « Emplois » du site, encore inaccessible à ce jour !

Journaliste spécialisé dans le… bacon !

Chez les ricains, on ne rigole pas avec le gras. Et ce n’est pas Extra Crispy, un nouveau média américain dédié à la culture du petit-déjeuner et du brunch, qui dira le contraire. Début juin, le site publiait une offre très sérieuse pour recruter le seul et unique « critique bacon » au monde. Et la tâche est lourde puisqu’il a pour mission de faire le tour des Etats-Unis afin de goûter toutes les tranches de lard qui se trouvent sur son passage et dénicher le meilleur bacon des États-Unis. Pour se porter candidat, il suffisait d’envoyer un éloge de 600 mots lié à un souvenir de bacon… On a la madeleine de Proust que l’on mérite.

Désolé toutefois pour les intéressés, le job est aujourd’hui pourvu. Et le chanceux amateur de bonne chair qui se prénomme Scott Gold, en est certain « Ce job est fait sur-mesure pour moi. Dès que j’ai pu manger de la nourriture solide, c’était haricots rouges et riz, avec du porc fumé, de l’andouille, du boudin cajun, du rôti de bœuf… » confiait-il au New-York Times.

Pour suivre son aventure culinaire, c’est par ici : Extra Crispy

Etre payé pour patienter

Il s’appelle Giovanni Cafaro, est Italien, et exerce un métier dont lui seul a le secret : codista. Autrement dit, il fait la queue à la place des autres. Que ce soit pour des particuliers ou des entreprises, Giovanni est le premier codista d’Italie, et il le clame haut et fort : « J’adore faire la queue, c’est inné« . Tant et si bien que depuis qu’il a débuté son activité en 2014, il a réussi à obtenir le statut national reconnaissant sa profession, et a formé plus de 300 nouveaux codisti. Dans une interview pour le site LePetitJournal.com, le média des Français et francophones à l’étranger, il explique s’organiser avec le client par téléphone pour fixer le lieu et le motif de l’attente : « Je prends 10 euros par heure de queue effective, c’est-à-dire que si je commence à 9 heures et que le client arrive à midi, je suis payé 30 euros. » Sa plus longue queue ? « J’ai fait 6 heures de queue pour acheter l’Iphone ».

Qui a dit que les anglais n’avaient pas de piquant ?

Toucher 2.400 euros par mois euros pour surveiller des hérissons, ça vous tente ? Rien de plus sérieux que cette offre d’emploi publiée par une association britannique à la recherche d’un garant de la conservation des hérissons dans la ville de Ipswich. Si vous rêvez de travailler dans la nature, direction la région du Suffolk, en Angleterre. Votre tâche sera des plus importante : « faire d’Ipswich la ville la plus amicale pour le hérisson au Royaume-Uni« . Et l’association Suffolk Wildlife Trust de préciser dans son annonce : « Nous recherchons une personne source d’inspiration qui sera le visage de la conservation du hérisson à Ipswich« .

S’ennuyer c’est travailler

En Corée du Sud, l’ennui est désormais une discipline sportive. Il ne s’agit pas d’un métier à proprement parler, mais connaissant les Coréens, parions que ça le devienne un jour. Chaque année, les habitants de Séoul sont invités à participer à la Space Out Competition, mélange entre le Roi du Silence et 1,2,3 soleil. Les règles sont très simples : durant 1h30, les concurrents ont interdiction de parler. De plus, ils ne peuvent ni s’endormir (ni même somnoler), ni rire, ni manger, ni utiliser aucun appareil électronique d’aucune sorte sous peine de disqualification. Le but de cette « glanderie » générale ? Eveiller les consciences quant à l’importance du repos dans un pays où la déconnexion n’existe plus et où le burn-out a explosé. Cette année, ce ne sont pas moins de 2 000 personnes qui ont déposé leur candidature dans l’espoir d’y participer. Malheureusement, ne rien faire n’est visiblement pas à la portée de tout le monde, car après examen des dossiers, les organisateurs n’ont retenu que 70 participants. Apprendre aux gens à s’ennuyer, bientôt un métier ?

NDLR

Bien entendu, on aurait pu vous parler de tous ces gens qui ont quitté leur job pour aller chasser le Pokémon dans son milieu naturel… mais on s’est dit qu’une pause dans cette frénésie planétaire nébuleuse serait la bienvenue.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Serrurier Evry
    31 août 2016 - 12h27

    Vous M’avez donne une idee

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.