Fermer
menu

7 erreurs à éviter en entretien d’évaluation

Entretien d'évaluationQui dit fin d’année dit souvent entretien d’évaluation dans les entreprises. Un rendez-vous important qui rythme la carrière et qui permet de faire le bilan de l’année écoulée et d’évoquer les projets à venir. Cet entretien avec votre supérieur hiérarchique doit être correctement préparé pour commencer la nouvelle année en étant motivé et reconnu dans son travail. Un moment d’échange et de diplomatie pendant lequel il faut absolument éviter certaines erreurs.

Erreur numéro 1 : préparer l’entretien au dernier moment. Comme tout entretien professionnel, l’entretien d’évaluation se prépare. En général une grille est remise au salarié au moins quinze jours avant la date prévue pour auto-évaluer ses performances de l’année. Il est très important de bien remplir cette grille à l’avance en étant objectif (ce qui n’est pas toujours évident.

Erreur numéro 2 : monopoliser la parole. N’oubliez pas que l’entretien est un échange. Votre supérieur attend de vous un bilan de votre année professionnelle mais surtout il va vouloir discuter et échanger pour voir ce qu’il faut améliorer. L’entretien est un dialogue, pas un monologue.

Erreur numéro 3 : être agressif. Restons calme ! Ce n’est pas parce que l’année ne s’est pas bien passée, qu’il faut sortir la grosse artillerie contre vos collègues pendant l’entretien d’évaluation. Restez positif sans rejeter les fautes sur les autres et en essayant de proposer des solutions. Evitez aussi de dénigrez la hiérarchie ou le fonctionnement global de l’entreprise.

Erreur numéro 4 : faire du flou artistique. Dans les entreprises où les rapports hiérarchiques sont très structurés, on demande beaucoup de bilans chiffrés, de reporting. Soyez précis sur ce que vous avez réalisé, les objectifs atteints, les méthodes employées, car votre supérieur ne connaît pas toujours tous les détails de votre travail au quotidien. D’où l’intérêt de préparer bien en avance votre entretien.

Erreur numéro 5 : arriver les mains dans les poches. Préparer l’entretien, c’est aussi affûter vos arguments, surtout si vous avez des revendications. Soyez au clair avec votre boulot, essayez d’anticiper les questions ou remarques de votre manager. Soyez pro dans ce moment capital, c’est un investissement pour l’année qui va venir. Un bon entretien d’évaluation peut vous ouvrir de nouvelles portes dans l’entreprise, montrez que vous avez du potentiel.

Erreur numéro 6 : demander la lune. On croit souvent que l’entretien d’évaluation sert aussi à demander une augmentation, mais c’est une erreur. Dans les faits, on parle forcément rémunération pendant l’entretien, mais ce n’est pas forcément le meilleur moment. Si vous le faites tout de même, ne demandez pas une augmentation juste pour le principe. Il faut argumenter et expliquer pourquoi elle est justifiée : nouvelles responsabilités, des personnes à manager, nouveaux objectifs… Si votre poste n’a pas évolué, votre employeur n’a pas de raison de vous augmenter plus que ce qu’il avait prévu.

Erreur numéro 7 : attendre trop de l’entretien. L’entretien annuel d’évaluation est un exercice imposé. Dans beaucoup d’entreprises, notamment celles où le management est dit de proximité, on fait le point régulièrement sur le travail. L’entretien annuel a alors moins d’importance et de conséquences concrètes. C’est tout de même l’occasion de se dire des choses qu’on ne se dit pas forcément le reste de l’année. D’une manière générale, n’attendez pas trop de l’entretien d’évaluation, vous risquez d’être déçu. Il vaut mieux faire des points réguliers tout au long de l’année plutôt que pour tout déballer.

  • Le dessin de ce billet est tiré du livre de Gabs « Entretien individuel, je me marre », sorti au mois de novembre aux Editions Eyrolles. Des dessins humoristiques pour prendre un peu de recul sur cet exercice délicat de l’entretien annuel. Lire l’interview de l’auteur sur le site MyRHline.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. akrak
    29 décembre 2010 - 11h17

    dans mon entreprise, les entretiens annuels ont commencé en 2008 (rien eu avant). C’est d’ailleurs moi qui ait ouvert le bal, en le provoquant (CV retenu par une autre boîte). Pour les points cités au-dessus, on ne doit pas trop vivre dans le même monde…
    C’est mon patron qui parle le plus, et me propose une augmentation en premier). Les souhaits de formation sont notés.
    Et pis voilà…

  2. FmR
    4 janvier 2011 - 17h18

    @Akrak le déroulement est différent selon chaque entreprise. En général, plus la société est structurée au niveau des RH plus les grilles sont précises et adaptées à chaque poste. Et plus l’entretien suit une trame précise. Après tout dépend aussi de la personnalité du manager avec qui vous devez passer l’entretien. Sinon vous soulevez aussi un point important, cet entretien est une occasion de faire un point sur les besoins en formation.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.