Fermer
menu
  • Collègues

5 trucs qui sont très gênants à dire à un collègue

Mais qu’il faut dire quand même ! Parce que c’est mieux d’être une personne honnête qu’une vipère qui attend sournoisement que son collègue ait le dos tourné pour sortir sa langue.
Les choses géantes à dire à ses collègues

Peut-être que vous avez du mal à supporter son parfum, peut-être que sa voix vous irrite et que ses manières à table vous dérangent. Mais vous devez faire avec, vous n’êtes légitime ni pour imposer vos goûts ni pour imposer votre façon de faire. Si cela vous rend dingue, considérez que c’est votre problème et mettez-vous à la méditation. Ou trouvez d’autres méthodes plus frontales comme mettre plus de parfum, saisir votre casque dès qu’il ouvre la bouche ou parler avec la bouche encore plus pleine. Attention cependant, si vous pourriez y trouver un peu de satisfaction, vous ne jouerez pas un rôle très positif dans l’ambiance de l’open space. Et si tout le monde vous imitait, le bureau ressemblerait bientôt à une sorte d’enfer des sens.

Pour autant, il y a certaines choses qui sont bonnes à dire quand on respecte les personnes avec qui on travaille. Enfin, ça, c’est dans la théorie, parce que dans la pratique, c’est un peu plus compliqué.

« Tu as un bout de salade coincé dans les dents »

Ça c’est le niveau débutant : normalement, avec un petit peu d’expérience de la vie en société, vous ne pouvez pas laisser une personne que vous respectez avec de la laitue sur l’incisive. Comme vous ne laissez pas une collègue traverser les couloirs de la boîte avec la jupe coincée dans la ceinture.

Ce sera juste un peu plus compliqué si c’est votre N+12 qui a la bouche tachée de vin rouge par exemple.

« Ton gâteau est dégueulasse »

Vous arrivez au bureau et en voyant l’assiette garnie de généreuses tranches couleur cacao, vous vous dites “chic chic chic un gâteau !”. Très sereinement, vous en saisissez un morceau que vous portez à votre bouche mais au moment où vous commencer à mâcher, votre visage se fige et votre cerveau vous assaille de questions : “qu’est-ce que c’est que ce goût immonde ? Comment peut-on rater un gâteau au chocolat ? Lequel de vos collègues est en réalité un grand malade ?”. Plusieurs coupables potentiels :

  • le collègue au régime qui a divisé la quantité de sucre par dix et remplacé le beurre par de l’eau. Et il y a cacao et cacao amer,
  • le collègue vegan qui se lassait de remplacer le beurre de son gâteau par de la courgette ou de l’avocat et qui a tenté avec une version chou de Bruxelles,
  • le collègue qui ne sait pas du tout cuisiner et qui s’est dit que le pot de cannelle renversé dans le gâteau n’allait pas vraiment en gâcher le goût.

Dans tous les cas, mieux vaut donner votre avis. Ne serait-ce que pour éviter qu’il recommence.

Tout le monde n’as pas la chance d’avoir un collègue qui maîtrise parfaitement le gâteau à la poudre d’amande et à l’orange (miam).

À lire également :
Fêter son anniversaire au bureau, pour ou contre ?

« Ton bureau est immonde »

Heureusement que votre entreprise prend en charge le vidage des poubelles, l’aspiration des sols et le nettoyage des toilettes. Parce que le bureau de votre collègue ne vous donne pas tellement envie de fonder une communauté auto-gérée avec lui. Passe encore la poussière et le clavier cracra, après tout vous n’êtes pas non plus irréprochable. Mais l’orange moisie dans le tiroir de son caisson ? Le bocal de son repas d’il y a trois jours ? Sa serviette salle d’après le sport ? Il faut intervenir, vous n’avez pas le choix.

Si vraiment vous ne vous voyez pas lui dire le fond de votre pensée ou si vous sentez que votre bienveillance part vivre sa meilleure vie quand il s’agit d’hygiène, vous pouvez botter en touche et décider que ce serait génial de faire 30 mn de ménage tous les vendredis après-midi. Allez hop, on s’y met tous, youpi.

À lire également :
Faineants, sales et fayots : ces collègues que vous ne supportez plus au boulot

« Tu as mauvaise haleine »

Qui a envie d’être connu dans son entreprise pour avoir la pire haleine jamais infligée à ses collègues depuis que les collègues existent ? Certainement pas vous, et peut-être personne. Pour autant la question est vraiment hyper délicate et mériterait peut-être une enquête interne. Le collègue en question a-t-il des problèmes de santé ? Est-ce qu’il connaît son problème mais a décidé de l’accepter face à son impuissance à lui trouver une solution ?

Etes-vous prêt à prendre le risque de dire à quelqu’un quelque chose qu’il sait déjà, quelque chose qui est un gros caillou dans la chaussure de sa vie et quelque chose qui fait de lui une sorte d’exemple de stoïcisme et de dignité ?

En revanche, si vous avez identifié que c’est bel et bien la combinaison café et clope qui est à l’origine de cette mauvaise haleine et que cet odeur interdite bénéficie visiblement d’un climat propice dans la bouche de votre collègue, agissez ! Offrez-lui une brosse à dents et du dentifrice lors du secret santa, organisez un atelier dégustation de chewing-gum… et s’il ne comprend pas, essayez un “ah toi aussi tu sens mauvais de la bouche quand tu bois du café après avoir fumé ? Ça me fait pareil, tu devrais faire comme moi et garder ça comme activité du week-end”. Imparable.

« Je t’aime »

Bien sûr que c’est gênant de dire “je t’aime” à un collègue, surtout si ce n’est pas réciproque. Essayez avec celui à qui vous n’adressez jamais la parole et vous verrez. Malaise garanti dans l’open space !

À lire également :
C'est l'amour au travail (aou cha-cha-cha)

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.