Fermer
menu

40 mesures pour l’égalité professionnelle

« Les négociateurs négocient peu, les contrôleurs contrôlent peu, les juges jugent peu »… Brigitte Grésy, inspectrice générale des affaires sociales fait un constat « un peu lapidaire » dans son récent rapport sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, mais qui donne la mesure de la situation.

Brigitte gresyParmi ces propositions concrètes pour l’égalité, que l’inspectrice générale Brigitte Grésy a remis au Ministre du travail Xavier Darcos et Nadine Morano, Secrétaire d’Etat à la famille, plusieurs axes d’importance :

  • jouer la carte de la paternité et réformer le congé parental,
  • évaluer et renforcer les contrôles, et lorsque les accords ne sont pas respectés, sanctionner,
  • améliorer la qualité des emplois à temps partiel, en favorisant entre autres, le passage au temps plein, l’articulation vie pro/vie perso, les conditions de rémunérations ou d’accès aux droits de retraite…
  • instaurer une obligation de quasi-parité dans les instances de décision (40%), que cela soit dans les gouvernances d’entreprises, sociales ou les Institution Représentantes du Personnel (IRP),
  • établir une feuille de route interministérielle sur l’égalité.

Support des concertations sur l’égalité professionnelle qui se dérouleront normalement à l’automne 2009, ces 40 solutions visent à rendre effective une parité encore trop peu respectée. Situation paradoxale, la France présente un modèle unique : à la fois un fort taux d’activité des femmes et le plus fort taux de fécondité en Europe. Mais l’Hexagone n’est pas pour autant en avance sur ses voisins européens en matière de politique familiale, bien au contraire. Une inertie qui se fait plus pesante à mesure que les rapports se succèdent…
« Cette réalité nous fait honte » déclarait Xavier Darcos lors de la remise du rapport le 7 juillet dernier, pourtant très frileux sur la question des quotas obligatoires, « un mal nécessaire » pour Nadine Morano. En attendant, plus que la honte, elle fait surtout du tort aux femmes.

  • A lire également : « Inégalités hommes-femmes, un rapport de plus ? » sur Toutpourelles

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Véronique
    18 juillet 2009 - 8h04

    Les mentalités changent peu?…
    Bon week-end à vous du côté de la Rédaction.

  2. nina
    7 novembre 2009 - 11h02

    Six lois ont déjà été votées pour éradiquer cette lancinante question de l’inégalité professionnelle entre homme et femme depuis 1972, sans jamais résoudre les problèmes. Il y en aura pourtant une septième en 2010 : le ministre du Travail, Xavier Darcos, l’a annoncé hier. Mais avec, cette fois, des sanctions pour les entreprises qui paieraient une sorte de « malus ». « Pourquoi ne pas rendre publiques certaines informations sur l’écart de salaires pour que la pression de l’opinion publique aide les entreprises à évoluer ?

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.