Fermer
menu

25 propositions pour l’égalité des sexes

Egalité des sexesCongé paternité plus long, réforme du congé parental, articulation entre vie pro et vie perso dans les négociations sur l’égalité professionnelle… Ce sont quelques-unes des 25 propositions formulées par l’Igas (Inspection générale des affaires sociales) dans un rapport remis aujourd’hui à la Ministre des Solidarités et de la cohésion sociale, Roselyne Bachelot. Avec comme objectif, un meilleur équilibre des tâches éducatives et familiales entre les hommes et les femmes.

Un congé d’accueil de l’enfant
La mesure phare du rapport réalisé par Brigitte Grésy pour l’Igas, c’est sans doute la création d’un « congé d’accueil de l’enfant » de 8 semaines à partager entre les deux parents, en plus du congé maternité de 12 semaines. Un congé, à prendre avant le 1er anniversaire de l’enfant, qui viendrait remplacer, et donc allonger, le congé paternité qui est de onze jours actuellement.
Parmi les autres mesures préconisées pour inciter les pères à être plus présents : une meilleure rémunération du congé parental (60% du salaire antérieur) qui serait aussi plus court (un an au lieu de 3 ans maximum), des autorisations d’absence pour les pères afin d’accompagner les futures mamans aux examens médicaux, plus de souplesse pour poser des RTT ou modifier les jours de repos…

Rétablir l’équilibre vie pro/vie perso
Autre chantier, auquel le rapport propose de s’attaquer : l’équilibre vie pro/vie perso en intégrant « l’articulation entre la vie familiale et professionnelle et son suivi dans les négociations sur l’égalité professionnelle dans l’entreprise ». On le sait, la répartition des tâches familiales est très déséquilibrée actuellement avec 4h33 de « travail domestique » pour les femmes chaque jour contre 2h41 pour les hommes. Une « double journée » qui pénalise la carrière des femmes sur le long terme…
L’Igas propose enfin de créer un droit individuel à la parentalité (DIP) tout au long de la vie pour les salariés (sur le modèle du DIF ?) pour couvrir « les absences liées à des impératifs familiaux ».

Le Sénat vote contre l’allongement du congé maternité
Reste à savoir si ces propositions seront suivies d’effets concrets et surtout de moyens mis en oeuvre… Hasard du calendrier, le Sénat a rejeté aujourd’hui une proposition de la Commission européenne qui visait à augmenter la durée du congé maternité (au moins 18 semaines au total contre 16 semaines actuellement) « L’allongement du congé de maternité risquerait d’aboutir à des résultats négatifs pour les femmes sur le plan professionnel » a justifié Roselyne Bachelot pendant les débats. Mais c’est surtout le coût pour la Sécurité Sociale (170 millions d’euros) qui a penché dans la balance…
En attendant, espérons que les hommes politiques donnent un peu l’exemple avec, pourquoi pas, un Président de la République qui prendrait un congé parental…

Voir le rapport en intégralité sur le site de la Documentation française et la synthèse.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.