Fermer
menu

12 livres pour bien préparer son expatriation

BooksreleaseQu’elle soit temporaire ou définitive, l’expatriation est un projet d’envergure tant sur le plan personnel que professionnel et nécessite une bonne préparation en amont. Depuis le choix de la destination jusqu’au déménagement en passant par la recherche d’emploi, de logement, et l’apprentissage de tous les petits défis du quotidien, certains livres sont de véritables mines d’informations et vous aideront dans vos démarches. En voici une sélection non exhaustive mais qui vous évitera au moins de passer des heures en librairie…

Commençons par les ouvrages généralistes qui vont aideront à élaborer votre projet de voyage du début à la fin :

  • Guideexpatriationsmall« Le guide de l’expatriation » par Elisabeth Blanchet, Editions L’Express-Emploi, 224 pages, 22,90 euros. Comment trouver un emploi à New York, monter une entreprise à Shanghai ou à Moscou ? Détaché, expatrié ou sous contrat local, quelles sont les différences de statut ? Vous y trouverez des réponses à de nombreuses questions pratiques.

  • « Le guide du recrutement international » de Manuelle Malot, est destiné aux étudiants et jeunes diplômés qui souhaitent faire carrière à l’étranger. Il fait le point sur les 200 programmes internationaux de 150 grandes entreprises. Sorti aux Editions A2C médias, 254 pages, 25 euros.

  • Cestdecidejeparssmall« C’est décidé je pars », le guide de premiers secours pour une expérience à l’étranger d’Assia Rabinowitz, répond à toutes les questions qu’on se pose avant le grand décollage. Paru en janvier 2010 aux Editions Les Carnets de l’Info, 200 pages, 14 euros.

Vous trouverez également des ouvrages spécialisés selon le lieu de votre expatriation :

En Amérique du Nord :

  • GuidetravaillerquebecsmallUn guide complet sur la plus attractive des provinces canadiennes : « S’installer et travailler au Québec », de Laurence Nadeau, paru le 10 juin 2010 aux Editions L’Express, collection l’Express Emploi, 459 pages, 22,90 Euros.

En Asie :

  • Destiné à tous les cadres et managers qui s’expatrient au pays du Soleil Levant ou pour qui, tout simplement, travailler avec des Chinois est un « casse-tête », l’ouvrage « Etre efficace en Chine » peut apporter des réponses et surtout une meilleur compréhension de la culture chinoise. « Être efficace en chine, le management à l’épreuve de la culture chinoise » de Chloé Ascencio, Dominique Rey, collection Village Mondial, aux Editions Pearson, avril 2010, 272 pages, 25 Euros.

En Europe :

  • TravaillereuropeTout en présentant les nombreux accords et cadres communautaires existants au sein de l’Union Européenne, la 3ème édition de Travailler ou étudier en Europe présente, à travers une trentaine de fiches-pays, les particularités de chacun en matière d’étude ou de travail. Un guide utile de Sabrina Bailleul paru chez Studyrama en mars 2010 dans la collection « Projet Professionnel » (19,30 Euros).

  • La 3ème édition du guide « Travailler et vivre en Suisse : guide pratique pour les résidents et frontaliers » est sortie. Destinée aux frontaliers, résidents, salariés ou créateurs d’entreprises français qui démarrent un emploi ou souhaitent s’installer en Suisse, l’ouvrage de David Talerman est désormais une référence pour les futurs expatriés en terre helvétique ce qui explique sans doute son prix un peu élevé (39,90 Euros)…

  • TravaillerangleterreDans la série des travailler ou étudier, vous trouverez également les déclinaisons « Angleterre » et « Espagne » avec « Travailler et vivre en Angleterre : S’expatrier à Londres, en Ecosse, au Pays de Galles et en Irlande du Nord » (de Loic Vennin, paru en mai 2010 chez Gualino, 29 Euros) ainsi que « Travailler ou étudier en Espagne » (d’Anne Suied Michelet, sorti en octobre 2009 chez Studyrama-Vocatis – 15 Euros).

En Australie :

  • Ubifrance, l’Agence française pour le développement international des entreprises, propose le guide « Résider et travailler en Australie » paru en 2008. Il se destine les étudiants ainsi qu’à tous ceux qui souhaitent visiter l’Australie, y chercher un stage ou s’y établir professionnellement. L’ouvrage est disponible en téléchargement ou à commander sur le site (pour 23,71 Euros).

  • GuidewhvaustralieUn autre ouvrage, uniquement numérique celui-là, est proposé par le site guide-australie.com : Le Guide Pratique du Working Holiday Visa en Australie (paru en 2010, 14,90 Euros). Plus de 100 pages d’infos pratiques sur le Visa vacances Travail destinées aux francophones, du travail au logement en passant par la vie quotidienne.

Enfin, à lire en plus, plusieurs ouvrages pratiques qui vous aideront à bien préparer votre candidature jusqu’à l’entretien final, comme « Le CV en langue étrangère » paru chez Hobsons France (15 Euros), ou « Réussir ses entretiens en anglais et en français »… Vous avez désormais toutes les clefs en main ou presque, pour mener à bien votre projet d’expatriation.

Crédit photo

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. La Palombe.deslandes
    16 août 2010 - 20h18

    s’expatrier, c’est un bon choix.
    Il faut malgré tout penser à l’avenir, c’est à dire aux cotisations retraite …
    Les expatriés bénéficient du régime obligatoire de retraite complémentaire
    ARRCO-AGIRC-IRCAFEX ou autres organismes de capitalisation.
    Cependant le régime de base CFE (Caisse des Français de l’Etranger), organisme rattaché à la Sécurité Sociale n’est pas obligatoire, ce qui est une grave lacune.
    Les adhésions doivent se faire volontaire (voir article L762-1 du Code de la Sécurité Sociale en vigueur au 1er janvier 2002.
    C’est une injustice qui doit être revue et corrigée, car en France les cotisations au régime de base sont obligatoires.
    Les contrats de travail expatriés sont établis (sauf exception) avec salaire net de toutes retenues et impôts. De ce fait il est difficile de savoir si l’employeur cotise à la CFE, c’est le cas d’environ 15 à 20 % des sociétés , et non pas les moins importantes, sans vouloir les citer (ACCOR avec les hôtels Méridiens), Groupe Bolloré (SIBAF – Forestière de Campo ….), Colas, Dumez, Somdia.

    Les dirigeants des Hôtels Méridiens à l’étranger ont eus la désagréable surprise de constater un manque à gagner important dans le calcul de la retraite dû à l’absence de cotisations …
    Ces derniers ont engagés une action devant les Prud’hommes.
    Le 29 juin 2006, le Conseil des Prud’hommes de Paris avait condamné leur employeur à leur verser plus de 13 millions d’euros de dommages et intérêts, estimant que la société aurait dû cotiser pour les retraites de ces directeurs quand ils étaient en fonction à l’étranger au même titre que ceux de son siège français.
    La chaîne hôtelière, qui arguait que la convention collective ne s’appliquait pas aux directeurs expatriés, soumis, selon elle, au droit du travail du pays d’accueil, et rémunérés par les propriétaires locaux des hôtels, avait alors décidé de faire appel.

    Aggravation de la condamnation par la Cour d’Appel de Paris 18ème chambre D – arrêt du 18 Novembre 2008.
    Dans une série de décisions rendues le 18 novembre 2008 et révélées par l’ebdomadaire Challenges, la 18ème chambre de la Cour d’Appel de Paris a confirmé le jugement de première instance et même alourdi la condamnation.
    La Cou a en effet considéré que la chaîne hôtelière n’avait également pas côtisé suffisamment pour les 18 d’entre eux partis au chômage.
    Le Groupe ACCOR régularise les absences de cotisations ….

    Une action est commencée au prés des Ministères concernés afin de rendre obligatoire l’adhésion à la CFE.

    Contentieux à suivre …

  2. Carla
    19 mai 2012 - 12h43

    Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant.

    À mon avis, les outils en ligne font une grande différence quand nous voulons apprendre une langue étrangère dans le but de s’expatrier.

    J´ai trouvé ce site http://www.nellalearning.com/NellaL… consacré à l’enseignement de
    l´espagnol en ligne. Je l´utilise souvent car il y a pas mal de vidéos, audios et des exercices en ligne gratuits.

    J´espère ça vous aide.

    Carla

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.