Fermer
menu

Quels sont les 10 métiers les plus stressants ?

Le site CareerCast vient de dévoiler le classement des métiers les plus stressants en 2016. Pour établir ce palmarès du stress, le site américain a passé au crible les professions en fonction de 11 critères susceptibles de créer de l’angoisse dans le cadre du travail : les déplacements professionnels, les deadlines, l’exposition médiatique, la course à la compétitivité, le côté physique du métier, les conditions environnementales, l’exposition aux dangers, voire les périls mortels pour soi ou pour les autres, les interactions avec les clients ou le public et enfin, le potentiel de croissance des emplois. Résultat, voici les dix métiers considérés comme les plus stressants cette année.

1. Militaire

Militaire-Paris

Pas étonnant de trouver au premier rang, les militaires engagés sur le terrain, dans le cadre de conflits armés ou de leurs missions de protection. Des métiers exigeants, autant physiquement que moralement, qui sont exposés à toute sorte de dangers. Mais il faut bien que quelqu’un fasse le job !

2. Pompier

Pompier

Les soldats du feu n’ont pas non plus un métier facile. Mobilisés sur des feux en ville ou en milieu naturel, ils sont également  sur le qui-vive toute l’année pour porter secours en cas de besoin. Un métier où l’adrénaline monte aussi vite que la température et où la condition physique est essentielle pour sauver des vies.

3. Pilote de ligne

Pilote-de-ligne

Le métier de pilote de ligne est celui qui fait le plus rêver. Mais le commandant a aussi une lourde responsabilité : celle de conduire à bon port les passagers et à voler de jour comme de nuit. Faire des annonces en anglais dans le haut-parleur génère aussi une bonne dose de stress. Sans parler des décollages et atterrissages à répétition.

4. Officier de police

Police-France

Comme les militaires et les pompiers, les policiers ont été particulièrement exposés en France ces derniers mois. Leur métier fait évidemment partie des plus stressants. L’état d’urgence accentue encore plus l’anxiété de ces professionnels.

5. Organisateur d’événements

Evenementiel

Travailler dans l’événementiel n’est certes pas aussi dangereux qu’être policier, pompier ou militaire. Mais il faut que tout soit prêt le Jour-J : conférences, cérémonies, salon professionnel, le tension autour des deadlines est forte dans le métier.

6. Responsable de la communication

Public-relations

La communication à l’heure des réseaux sociaux n’est pas simple : un faux pas, une campagne maladroite et c’est le badbuzz assuré. Du coup, les dir’ com’ ont la pression, d’autant qu’ils doivent souvent faire aussi bien, avec moins de budget chaque année….

7. Chef d’entreprise

Niveau-stress

Les entrepreneurs ont la vie dure. Parfois plus que leurs salariés, estime même Emmanuel Macron, le Ministre de l’Economie. Sans rentrer dans le débat c’est vrai qu’être dirigeant aujourd’hui implique de lourdes responsabilités. Ils ne comptent pas leurs heures, quitte à prendre des risques pour leur santé. Le burn-out chez les patrons est plus répandu qu’on ne pense.

8. Animateur radio

Animatrice-radio

Les présentateurs d’émissions ou de programmes radio sont exposés au stress au quotidien. L’œil rivé sur l’horloge, le casque vissé sur les oreilles, leur voix doit être assurée et il ne faut surtout pas bafouiller ou laisser un blanc. Un métier intense qui génère de la tension sur le fil de l’actualité.

9. Journaliste de presse écrite

Journaliste-presse

La deadline c’est le quotidien des journalistes de presse écrite. Le bouclage leur impose de travailler dans l’urgence pour ne pas se prendre « le mur », comme on dit dans le jargon. Le métier est aussi menacé depuis des années avec le déclin des ventes et des recettes publicitaires des journaux papier.

10. Chauffeur de taxi

Chauffeur-Taxi

Dernier métier de la liste, lui aussi menacé de disparition par des concurrents, tels qu’Uber ou les VTC en général, et même les voitures sans chauffeur à plus long terme. Les chauffeurs de taxi sont stressés : chaque jour il faut trouver des courses et payer les charges tout en circulant dans les embouteillages…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. michel
    27 janvier 2016 - 14h11

    chauffeur de taxi dans le top 10 des métiers stressants ?
    Quelle blague !

    Mis a part le risque juridique sur leur licence qui va peut etre leur couter beaucoup, ils ne stressent pas tant que ça :
    – pas de hierarchie
    – pas plus qu’une autre profession libérale

    Quid du stress des chirurgiens ? Des ouvriers d’usine en restructuration ?

  2. Martin
    28 janvier 2016 - 12h36

    Pilote de ligne en 3eme position? Mais c’est une blague ce classement? Et tout le metiers de la santé ainsi que les videurs, les pilotes de chasse, les pilotes d’helicopteres de sauvetages, les sauveteurs , les capitaine de pétrolier et de portes conteneurs etc. Ils n’ont pas des metiers un peu plus stressant?
    Journaliste? La blague aussi, dans ce cas rajoutons aussi designers qui sont surement beaucoup plus stressés par e que si les produits ne marchent pas ils font couler la boite.

    Faut arreter la fumette quand on ecrit un article frenchement, c’est honteux.

  3. Sylvie
    29 janvier 2016 - 16h49

    Et le stress du demandeur d’emploi ?!!
    Quand on sait que le plus grand nombre de dépressif est sans emploi ….

  4. Fanny
    12 février 2016 - 12h47

    Demandeur d’emploi n’est, pas définition, pas un métier… 😀 Et être dépressif n’est pas stressant.

  5. Bechir
    2 mai 2016 - 16h24

    le centre d’appel

2 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.