Qui sont les 50 employeurs les plus attractifs au monde en 2016 ?

Pour la 8ème année consécutive, Google est en tête du classement Universum des employeurs les plus attractifs dans le monde auprès des étudiants. Pour ce palmarès, près de 270 000 futurs et jeunes diplômés, issus de 12 pays différents parmi les plus grandes économies mondiales, ont été sondés. Il consacre une nouvelle fois le moteur de recherche comme l’entreprise qui fait le plus rêver les jeunes, pour les étudiants en commerce comme en écoles d’ingénieurs.

TOP-5-Universum-Monde-2016

Quelles sont les entreprises les plus attractives ?

Google encore et toujours plus attractif

Qu’ils soient ingénieurs ou commerciaux, tous les étudiants rêvent d’intégrer Google une fois leur diplôme en poche. Des locaux de rêve, des avantages sociaux intéressés, des projets innovants et challengeant… Google les fait tous rêver et a su construire sa légende.

Apple bondit de 5 places dans les écoles de commerce

Pourtant, Apple talonne le moteur de recherche, tellement que la firme a faut un saut de 5 places entre 2015 et 2016 pour se placer en 2e position des entreprises les plus attractives pour les étudiants en commerce. La marque à la pomme reste cependant en 3e position derrière Microsoft chez les ingénieurs cependant, juste devant BMW (4e) et IBM (5e).

UniversumClassementCommerce

Du mouvement dans les Tops

En étant propulsé directement 16e devant Adidas Group, Nike fait une entrée remarquée dans le Top 20 Universum cette année. Côté audit/conseil, PwC perd 3 places et EY (Ernst & Young) devient le cabinet le plus attractif pour les commerciaux, ce qui donne au classement : EY (3e mondial), PwC (5e), Deloitte (6e) et KPMG (8e), qui perd 3 places en 2016.

Commerciaux et ingénieurs de plus en plus attirés par les mêmes entreprises

Universum constate une uniformisation des attentes entre futurs commerciaux et jeunes ingénieurs en 2016. Un étudiant en commerce sur 2 sélectionne « conseil en management et stratégie » ou « audit et conseil » comme secteurs privilégiés à rejoindre en fin d’études.  Les entreprises Mc Kinsey & Company et The Boston Consulting Group profitent de cette tendance à la hausse en gagnant chacune une place en 2016.

L’énergie perd du terrain chez les ingénieurs

Deux tendances se distingue en 2016 : les ingénieurs plébiscitent de plus en plus les entreprises du secteur du conseil et de l’audit et parallèlement, les entreprises du secteur de l’énergie sont en recul en termes d’attractivité.

L’attrait des ingénieurs pour ces secteurs grandit également : alors que seulement 11% d’entre eux souhaitaient démarrer leur carrière dans le secteur du conseil/audit en 2015, 16% l’envisagent aujourd’hui. Pour preuve, de nombreuses entreprises du secteur gagnent des places dans le cœur des ingénieurs : McKinsey (+ 13 places), The Boston Consulting Group (+8), Accenture (+14), Deloitte (+15), PwC (+11). Médias et communication commencent également à capter ces jeunes talents selon Universum.

UniversumClassementInge

Vers une compétition des talents ?

« L’uniformisation des attentes des étudiants commerciaux et ingénieurs crée une réelle compétition entre ces jeunes talents. L’intérêt grandissant des profils tech pour le conseil en management/l’audit ou encore les médias vient menacer et challenger les étudiants d’écoles de commerce. Face à des profils ingénieurs, dotés de compétences techniques, de soft-skills et d’une volonté bien plus prononcée pour des secteurs de choix similaires, la compétition s’annonce difficile » analyse Aurélie Robertet, Directrice Universum France et Benelux.

Toutefois, cette tendance diffère selon le pays d’origine. Ainsi, aux Etats-Unis, commerciaux et ingénieurs n’ont pas les mêmes attentes alors que celles-ci se rapprochent dans les pays en développement comme le Brésil, la Chine, la Russie.

Que veulent les étudiants français ?

Les étudiants français présentent quant à eux quelques singularités. Chez les commerciaux français, la dimension internationale des entreprises est privilégiée contrairement aux Allemands, aux Italiens et aux Anglais. Ils souhaitent également « rejoindre une entreprise qui leur permettra d’obtenir de bonnes références sur leur CV et un job challengeant ».

Chez les futurs ingénieurs, l’équilibre vie pro/vie perso est primordial pour 58% des étudiants, soit le taux le plus élevé sur les 12 pays interrogés. De même, ils sont les seuls ils sont les seuls à considérer qu’ « une ambiance de travail agréable » est la caractéristique la plus importante à prendre en compte lorsqu’on choisit son employeur alors que les étudiants des autres pays placent l’innovation en top priorité.

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

  1. VV
    5 août 2016 - 14h08

    Sans vouloir être trop critique, il faudrait compléter le titre de l’enquête par « les plus attractifs POUR LES CADRES SUPERIEURS ».
    Pour avoir fréquenté longtemps les « gros » de l’audit et de la finance (KPMG, Deloitte, …) je peux vous assurer que 60% des salariés, qui sont des petites mains, font 50 heures payées 35 pour un salaire très modeste, et n’ont qu’une envie : trouver un poste mieux considéré en entreprise !

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.