Un simulateur d’entretiens d’embauche en 3D

Simulateur3d 3Le centre de réalité virtuelle de Clermont-Ferrand vient d’inaugurer un nouveau système d’entretiens d’embauche virtuels. Commandé par une société de conseil en ressources humaines nommée Athalia, le simulateur permet à des candidats de s’exercer au passage d’entretiens d’embauches avec un jury composé d’avatars 3D très réalistes. Un principe qui comporte un certain avantage pour les potentiels utilisateurs (entreprises, organismes de formation) explique Laurent Baleydier, Directeur du centre APRV (Association Promouvoir la Réalité Virtuelle) : « réunir cinq personnes pendant plusieurs heures pour faire passer des entretiens représente un coût important pour les entreprises ».

De la haute technologie…

Concrètement, pour la partie visible par le candidat, l’entretien se déroule au sein du cube immersif du centre de réalité virtuelle de Clermont-Ferrand. Il est composé Simulateur3d 5d’écrans en relief de 2 mètres par 3 mètres placés sur les côtés et au sol, autour de la personne munie de lunettes 3D. « La projection d’images en relief permet ainsi à cette toute petite salle (3mx3m) de devenir une très grande salle, avec un jury d’avatars placé à 4 ou 5 mètres devant soi » précise Laurent Baleydier. Chaque mouvement de tête du candidat est traqué par 9 caméras et l’ordinateur recalcule les bonnes perspectives à chaque centième de seconde. Rien à voir avec un simple exercice sur ordinateur ou avec un jeu vidéo :« La différence par rapport à une simple simulation sur ordinateur vient du fait de se retrouver à l’échelle 1 avec une image en relief. On perd alors un peu la notion de ce qui est virtuel et de ce qui est réel » ajoute le Directeur de l’APRV.

De la place pour l’imprévu

Simulateur3d 4Une personne, invisible par le candidat, observe derrière l’écran ses réactions, et pilote le jury avec une tablette tactile : ses réactions, ses émotions (ennui, impatience, contentement…). Le réalisme est ainsi garanti. Elle peut également poser des questions imprévues. « Nous avons un panel de questions mais il est possible de paramétrer le simulateur et ainsi d’adapter les questions à tout type de secteur d’activité » explique Laurent Baleydier. « Le simulateur permet également de s’entraîner à la prise de parole en public car son écran panoramique peut représenter 100, 200 ou 500 personnes. Et impossible de réunir autant de monde en réalité, cela coûterait évidemment trop cher. »

A l’heure actuelle, 25 personnes sont passées dans le cube immersif.« 24 ont trouvé cela absolument génial, et seulement une personne a été déstabilisée. Par les recruteurs ou par le cube, on ne se sait pas trop… » s’amuse le Directeur du centre. Cette technologie, disponible seulement en Auvergne pour le moment, pourrait se démocratiser si d’autres organismes de formation en font la commande. Un investissement rentable à terme pour les commanditaires, et source de progrès pour le candidat.

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

  1. sugarfici
    2 mai 2012 - 15h23

    ce simulateur d’entretien d’embauche en 3D, il serait bien qu’il comprenne une option de lance roquette pour le candidat

  2. Zorb
    4 mai 2012 - 12h57

    Humainement affligeant… étape de plus vers l’isolement relationnel.

    Logiciel commandé par… une société de conseil en ressources humaines ?

    Oui c’est un gadget intéressant pour amuser des jeunes diplômés à la fin de leurs études.

    Sinon, cela confirme bien ce que je pensais de certaines sociétés spécialisées en recrutement… Bref, n’importe qui peut s’improviser recruteur !

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.