Télétravail : la France rattrape son retard

Tft logo webLa France n’est plus en retard en matière de télétravail ! C’est le constat livré par Ze Village, Neo-Nomade, LBMG Worklabs et OpenScop, organisateurs du premier Tour de France du télétravail, lors de la publication hier d’un livre blanc et d’une grande enquête sur le sujet (voir les résultats dans l’infographie ci-dessous).

Du 30 octobre au 18 décembre 2012, ils ont arpenté la France des tiers-lieux à la rencontre des télétravailleurs et des entreprises qui l’expérimentent, avec comme objectif premier d’évangéliser les participants. Mais après onze étapes, des ateliers pratiques, des conférences et de nombreuses rencontres, il semble bien que « le printemps du télétravail » soit déjà arrivé en France. Après une phase de sensibilisation et d’expérimentation, entreprises et télétravailleurs ont maintenant besoin d’être accompagnés.

4 millions de télétravailleurs en France

Le télétravail c’est d’abord une forte aspiration des salariés. 16,7% d’entre-eux le pratiquent déjà au moins un jour par semaine, ce qui représente pas moins de 4 millions de Français télétravailleurs occasionnels. Beaucoup d’autres souhaitent également expérimenter les différentes formes de collaboration à distance : en travaillant chez eux, depuis des espaces de co-working, dans des télécentres ou des centres d’affaires. Mais souvent, ils se heurtent au refus de leur employeur.

« Sortir d’un modèle hérité du XIXème siècle »

« Le télétravail demande d’organiser la vie autrement et de sortir d’un modèle subi, hérité du XIXème siècle, qui consiste à faire venir les travailleurs sur le lieu de production » explique Xavier de Mazenod de Zevillage.net. Or une bonne part des métiers tertiaires d’aujourd’hui ne nécessitent plus forcément une présence tous les jours de la semaine dans les bureaux, le télétravail n’est donc plus réservé aux freelances et spécialistes du web.

Grâce aux technologies numériques en effet, de nombreuses tâches sont réalisables à distance dans des conditions qui favorisent la concentration. Les autres avantages du télétravail sont multiples : avec le développement des tiers-lieux, les villes dortoirs peuvent s’animer la journée et des services se développent avec la venue de télétravailleurs. Le télétravail dans les tiers-lieux permet ainsi de « créer de l’emploi dans les territoires », y compris dans des zones rurales ou ces actifs nomades choisissent de s’installer.

Pour les employeurs et leurs collaborateurs, qui ont témoigné lors de ce premier Tour de France, les bénéfices sont aussi intéressants. « Le télétravail, s’il est bien encadré, peut-être source de productivité pour l’entreprise tout en offrant plus de flexibilité aux employés et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle » explique Nathanaël Mathieu, Président de LBMG Worklabs.

2013, « l’An 1 du télétravail en France » ?

La question de l’encadrement du télétravail est d’ailleurs centrale : seulement un tiers des télétravailleurs salariés auraient obtenu un avenant à leur contrat de travail, comme le prévoit la loi désormais. Pour les autres, c’est encore l’ère du « télétravail gris », une pratique non encadrée qui devrait se régulariser massivement dans les mois ou années à venir. La demande d’information des entreprises est en effet très forte et les collectivités publiques accompagnent également le phénomène en encourageant la création de tiers-lieux. Des lieux d’échanges et de co-création qui « raccommodent la société grâce au numérique » estime Yoan Duriaux d’Openscope. Notamment les espaces de coworking – on en compte déjà plus d’une centaine en France – qui se développent à grande vitesse : une quarantaine de nouveaux espaces de ce type sont prévus cette année. Ce qui fait dire à Jean-Baptise Roger de la Fonderie (l’agence numérique d’Ile de France) que 2013 sera sans doute « l’An 1 du télétravail en France ».

Infographie teletravail

A consulter : le livre blanc du télétravail en France et l’infographie.

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

  1. mystere
    25 mars 2013 - 20h23

    bonjour
    lorsque vous effectuer des recherches de télétraval,vous tomber sur des sites qui vous propose de percevoir trois ou quatre fois votre salaire après inscription vous ne recever que des cadeaux de pacotille alors arreter de promettre au personnes sans emploi des revenus de rèves vous n’etes que des voleurs merci

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.