Théma Egalité Hommes / Femmes : Découvrez les initiatives de nos partenaires

Quels sont les secteurs qui embauchent des femmes ?

A l’occasion de la sortie de la 4ème édition du guide des secteurs qui recrutent, le CIDJ a fait un tour d’horizon de l’emploi au féminin et s’est penché plus particulièrement sur les secteurs qui recrutent des femmes. Alors que certains domaines d’activité restent encore hermétiques aux femmes en 2016, d’autres sont ainsi très fortement féminisés. Tellement qu’ils peinent à équilibrer leurs effectifs et à attirer des hommes. Par ailleurs, si beaucoup de secteurs font des efforts pour attirer les femmes vers leurs métiers, certains restent irrémédiablement à la traîne.
Enfin, la féminisation d’un secteur ne garantit pas la parité à tous les niveaux. Pour preuve, les femmes continuent d’être sous-représentées chez les cadres et chez les dirigeants. La France compte 171 000 dirigeants d’entreprise dont 155 000 dans les PME et 16 000 dans les grandes entreprises rappelle le CIDJ. Pourtant, 84% des postes sont occupés par des hommes. Alors finalement, y-a-t-il des secteurs réellement exemplaires ?

femmes_travail

Les secteurs les plus féminisés :

  • Banque (57%) et assurance (60%)
  • Industrie pharmaceutique (57%)
  • Propreté (67%)
  • ESS* (67%) – Economie Sociale et Solidaire*
  • Gestion et administration des entreprises : employés administratifs (77%), employés de la comptabilité (85%) assistantes de direction (96%)
  • Santé : 87% des infirmiers, 98% de sages-femmes, 90% d’aides-soignants, 73% dans le paramédical
  • Services à la personne : 97% des aides à domicile et aides ménagères, 99% des assistantes maternelles, 95% des employées de maison.

Les secteurs qui manquent le plus de femmes :

  • BTP-construction (11%)
  • Défense-sécurité (en moyenne 16% dans les postes techniques et administratifs)
  • Transport-logistique : 42% dans les métiers de l’exploitation (organisation, suivi, optimisation) mais 18% dans le secteur du déménagement et 31% chez les prestataires logistiques
  • Informatique-numérique (27%),
  • Economie verte-environnement (28%)
  • Recherche et développement (29% du personnel de recherche)
  • Agriculture (30%),
  • Audit-conseil (35%)

LEs clichés ont la vie dure et les métiers techniques n’ont pas su travaillé assez leur image pour attirer les jeunes femmes en pleine orientation. Et inversement : il semblerait que les secteurs très fortement féminisés ne fassent pas encore l’effort d’attirer des hommes. Ainsi, plus de 90% des aides à domicile, assistantes maternelles, sages-femmes, infirmières et assistantes de direction sont des femmes. La banque, l’assurance, l’ESS ou la gestion et l’administration des entreprises embauchent une grande majorité de femmes, mais d’autres secteurs comme le BTP, l’environnement, le transport ou le numérique peinent à les attirer.

Certaines filières restent résolument « masculines »

Les femmes représentent 11% des salariés du BTP et pourtant, leur part a augmenté de 50% depuis 2001. Dans l’artisanat du bâtiment, 79% des femmes occupent un poste ETAM (employées, techniciennes, agents de maîtrise), 11% des postes d’ingénieurs et assimilés cadres et 10% sont ouvrières.

Dans la sécurité publique, 33 000 femmes, soit 1 sapeur-pompier civil sur 7 (14%). Dans la sécurité privée, les femmes sont présentes mais plutôt aux postes techniques et administratifs.

  • Armée : 15% (civiles et militaires). Dans le détail : 10,2% dans l’armée de terre, 13,7% dans la Marine nationale et 21,2% dans l’armée de l’air (effectifs militaires).
  • Police nationale : 24%
  • Gendarmerie : 17,5%. Depuis 2015 seulement, tous les emplois sont ouverts aux femmes dans la gendarmerie.
  • Police municipale : 16%
  • Sécurité privée : 15% (17% dans les grand groupes).
  • Pompiers non militaires : 16%

Dans le transport-logistique, les femmes sont peu présentes dans la branche (128 800 salariées) et exercent essentiellement dans le transport routier de personnes, ce qui représente 49 300 salariées dont 45 480 conductrices. Dans les métiers de l’exploitation (organisation, suivi, optimisation du transport), les femmes représentent 42% du personnel. Leur proportion est plus faible chez les prestataires logistiques (31%) et dans le secteur du déménagement (18%), qui comprend des métiers très physiques.

En informatique et le numérique, elles sont minoritaires : 27,3% des effectifs. Pourtant, elles auraient tout à y gagner. Le secteur manque de talents et c’est celui dans lequel les écarts de salaires sont les plus faibles entre hommes et femmes.

Dans l’économie verte et l’environnement, les femmes représentent moins d’un tiers des salariés du secteur et 28% des effectifs sortant de formation environnementale. Elles occupent des emplois plus qualifiés : 38% des emplois d’ingénieurs et cadres techniques de l’environnement.

En recherche et développement (R&D), les femmes représentent 29% du personnel de recherche et sont plus présentes au sein des administrations (40%) que dans les entreprises (22%). Elles sont plus nombreuses que les hommes dans les domaines des sciences médicales et les sciences biologiques.

Dans l’agriculture, le taux de féminisation des métiers agricoles est en hausse et représente aujourd’hui 30% de l’effectif. Un chef d’exploitation sur 4 est une femme.

En audit-conseil, qui comprend les domaines de l’audit, du conseil et les activités comptables, les femmes sont minoritaires et ne sont que 35%. 15% d’entre elles exercent à temps partiel. Cependant, elles représentent près de la moitié des effectifs dans la filière de l’audit interne.

D’autres secteurs recrutent des femmes

L’industrie agroalimentaire est le 2e employeur industriel de France (après les industries mécaniques) avec 15 789 entreprises qui emploient 493 272 salariés (2014). La part des femmes salariées y est plus élevée que dans les autres industries avec 42% contre 26%. La majorité d’entre elles occupe des postes d’ouvrières. Seules 6% sont cadres.

Les femmes sont présentes sur tous les types de métiers de l’industrie chimique :
– 22% sont ouvrières ou employées
– 44% techniciennes et agents de maitrise
– 34% ingénieurs et cadres.
Elles sont particulièrement présentes sur les métiers suivants : administratifs, R&D, laboratoire d’analyse qualité, vente, marketing. Elles occupent également des postes de direction de sites industriels depuis quelques années.

La vente et le commerce manquent de femmes cadres : la part des femmes dans le commerce est de 47% en 2014 selon l’Insee. Elles représentent 59% des effectifs du commerce de détail, 60% des effectifs de la grande distribution (plus des trois quarts des effectifs parmi les caissiers, employés de libre-service et vendeurs), 34% dans le commerce de gros et seulement 18 % dans le commerce et la réparation auto/moto. Par contre, elles occupent seulement 3 emplois de cadres sur 10.

En hôtellerie-restauration, près de la moitié des actifs de l’hébergement-restauration sont des femmes.

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.