Salaire et stabilité, les deux priorités des salariés

WordleequilibreL’entreprise idéale existe-t-elle ? Difficile de répondre… Toujours est-il que 64% des salariés français jugent que leur entreprise en est proche selon les résultats du 20e Observatoire du Travail BPI Group-BVA-L’Express. Mieux, la plupart d’entre eux ont plaisir à venir travailler chaque matin. Des résultats encourageants qui n’empêchent pas les collaborateurs d’avoir des attentes bien précises vis-à-vis de leur employeur. Et les priorités d’hier ne sont plus celles d’aujourd’hui…

Les attentes des salariés

Sont le plus cités pour définir l’entreprise idéale : l’attention portée au travail bien fait, la confiance manifestée envers les salariés par l’entreprise et la qualité des services rendus aux usagers. Qualités visiblement réunies par beaucoup d’entreprises en France. Si 80% des salariés ont plaisir à « venir travailler » le matin, c’est en grande partie grâce à la relation qu’ils entretiennent avec leurs collègues (pour 86%) et à la nature et au contenu de leur travail (80%). L’équilibre vie pro/vie perso et les horaires de travail constituent également d’importantes sources de satisfaction (77,5% en moyenne).
Mais comparés à leurs homologues étrangers, les Français sont moins satisfaits de la qualité de l’information en interne, de la possibilité de donner son opinion (risque d’être « mal vu ») ou encore la proximité et l’écoute du management.

Salaire et stabilité, deux points majeurs

Etre mieux payé constitue une priorité pour 42% des Français. Leur seconde priorité étant la stabilité de l’emploi. Ils sont effectivement 55% à penser que s’ils perdaient actuellement leur emploi, ils auraient du mal à retrouver un emploi équivalent.
Ils ont également des attentes fortes par rapport à leur entreprise. Ils jugent indispensable qu’elle soit attentive à leurs conditions de travail (80%), à la qualité du travail des salariés (76%), préserve un bon équilibre vie professionnelle-vie privée (74%), ou favorise l’évolution professionnelle pour tous (73%)…

Il y a quelques années, l’intérêt du travail et les responsabilités exercées constituaient les deux premières priorités des salariés. Mais la conjoncture économique et la précarité du travail a changé la donne. Après le tumulte, être mieux payé et avoir un emploi stable se sont logiquement hissés en haut du classement.

Enquête BVA réalisée par internent du 30 janvier au 10 février 2012 auprès de 9145 salariés dans 16 pays.

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.