Théma Emploi et Handicap : Découvrez les initiatives de nos partenaires

RITHa, un guide pour réussir l’intégration des personnes handicapées

Handi-partage qui milite pour faciliter la collaboration et l’entraide entre personnes handicapées et valides a publié son premier guide RITHa (Réussir l’Intégration des Travailleurs Handicapés). A travers cet ouvrage, les auteurs mettent en avant « 400 expériences recueillies à ce jour » pour améliorer une situation au travail, faciliter le dialogue entre salariés et aider les managers à progresser et mieux appréhender les situations de handicap. Chacun est ainsi amené à réfléchir et à mieux comprendre l’autre via huit éclairages et de nombreuses bonnes pratiques à mettre en oeuvre.

Photo RITHa

1 Ne pas cacher son handicap

« J’ai caché mon handicap jusqu’à ce qu’il m’empêche de travailler (…). J’en ai souffert, car j’ai beaucoup dépensé pour masquer mon handicap ». Une telle stratégie est souvent mise en place par les travailleurs handicapés au « risque d’influer sur leur relation aux autres et leur performance à court ou à long terme », selon les auteurs du guide RITHa. Plutôt que de chercher à masquer son handicap, il est au contraire recommandé d’en parler autour de soi, sans nécessairement faire étalage de tout ce que cela signifie en termes d’organisation par exemple.

2 Ne pas hésiter à demander une RQTH

La Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) n’est pas toujours facile à demander. Pourtant, la RQTH permet « à la personne concernée d’aller au bout de l’acceptation de sa situation, d’exister plus pleinement, de plus cacher et compenser par elle-même les situations de handicap ». Dans les faits, seulement 39% des personnes sondées ont fait leur demande avant leur recrutement dans l’entreprise.

3 Accepter son handicap

Etre différent. L’acceptation du handicap n’est pas chose aisée et certains le vivent comme le deuil de leur ancienne vie. Une transition difficile mais pourtant nécessaire. Dans ce cas, « l’idéal est d’avoir un espace de parole, confidentiel et bienveillant, pour pouvoir exprimer ces différents sentiments, et les traverser », conseillent les membres de Handi-partage.

4 Développer des relations satisfaisantes avec son manager

Cette préoccupation est le lot de nombreux salariés. Mais pour les personnes handicapées, cela implique des questions spécifiques, aussi bien humainement que professionnellement. Il faut savoir expliquer les difficultés qu’implique son handicap. « Mais il est à aborder au même titre que les contraintes d’ordre familial, par exemple. Il n’est pas ici question de compétences, mais d’un contexte qui est à prendre en compte pour que chacun, collaborateur comme manager, ait les moyens d’atteindre des objectifs partagés », détaillent les auteurs de RITHa.

5 Savoir s’appuyer sur les services médicaux

La médecine du travail est un allié précieux pour gérer par exemple les aménagements du poste de travail et les diverses compensations à mettre en oeuvre. Un salarié blessé au genou témoigne ainsi que le médecin du travail lui a permis de trouver un poste adapté dans l’usine dans laquelle il travaillait. Mais pour que cela fonctionne le « médecin du travail ne doit pas rester isolé dans cette démarche, il doit fédérer, autour du salarié, le hiérarchique et la RH représentant l’employeur. Seul un consensus pérennisera la nouvelle situation de travail ».

6 Savoir comment parler du handicap

C’est un point parfois difficile pour les personnes handicapées qui ont tendance à se juger elles-mêmes de façon négative. En parler est pourtant la clé pour apprendre à s’accepter et trouver sa place dans le monde du travail. Il faut aussi parfois ruser ou en tout cas s’adapter à son interlocuteur et faire du « cousu-main », comme l’explique un employé dans le guide : « j’adapte mon discours en fonction de mon interlocuteur et peux parler de mon handicap sans mentionner le nom de ma pathologie ».

7 Je vends mon handicap !

Une situation de handicap implique souvent de développer certaines compétences : adaptabilité, écoute, persévérance, etc. Autant de qualités utiles au monde du travail. Comme en témoigne un salarié à la mobilité réduite : « J’ai appris à synthétiser, à anticiper et prévoir à l’avance mille choses que j’arrive à faire en même temps, afin d’économiser efforts et déplacements ». Et en réfléchissant à ce que votre situation de handicap a pu vous apporter, « cela vous aidera probablement à en parler… »

8 Gérer son retour après une longue absence

« Le retour a été dur. Mais ce qui m’a motivé à revenir, c’est de travailler avec mes collègues, des gens sympas », explique une personne handicapée dans le guide RITHa. En effet, « comme le montrent les témoignages, le retour dans l’entreprise se passe aussi souvent très bien. Il est donc essentiel de s’y confronter, de ne pas rester prisonnier de représentations négatives, voire d’envisager ce retour comme un nouveau départ », analysent les auteurs du guide.

  •  L’équipe Handi-partage agit pour sensibiliser les salariés à l’accueil de travailleurs handicapés dans leur entreprise.
  • Guide RITHa n°1, 36 pages, 4,75 euros, pour le commander : contact@handi-partage.fr

Guide RITHa

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.