Utilisation des réseaux sociaux au travail : quelles sont les craintes des employeurs ?

Réseaux sociaux au travail« N’ayez pas peur ! » C’est un peu le conseil qu’on pourrait donner aux entreprises qui redoutent que leurs employés passent trop de temps sur les réseaux sociaux… Par méconnaissance ou par méfiance certaines entreprises bloquent complètement l’accès à des sites comme Facebook et Twitter. Mais quelles sont leurs plus grandes craintes ? Une étude d’Accountemps donne quelques éléments de réponse avec le point de vue de directeurs financiers.

Perte de temps et risque pour l’entreprise…

  • Et la première crainte des employeurs c’est évidemment la perte de temps des salariés sur les réseaux sociaux. Pour 47% des directeurs financiers interrogés, c’est le principal inconvénient de l’utilisation des réseaux sociaux au travail.
  • Deuxième crainte : le manque de professionnalisme. 14% des directeurs financiers estiment qu’aller sur les réseaux sociaux pendant les heures de travail n’est pas un comportement « pro ».
  • 3ème grande peur : 11% des employeurs redoutent que leurs salariés répandent des commentaires négatifs sur l’entreprise et 5% des directeurs financiers interrogés craignent que des informations financières ou confidentielles y soient dévoilées…

Pas que des inconvénients
Selon cette étude seulement 3% des répondants reconnaissent tout simplement bloquer l’accès aux réseaux sociaux depuis les postes de travail. Mais une bonne proportion (11%) estime à contrario qu’il n’y a aucune crainte à avoir. « De plus en plus d’entreprises se rendent compte que les avantages pourraient être supérieurs aux risques », a indiqué Kathryn Bolt, présidente de la division canadienne d’Accountemps interrogée sur le site Canoe.
Et c’est l’autre enseignement intéressant de cette étude. Les avantages à laisser les salariés utiliser les réseaux sociaux ne sont pas négligeables. A commencer par de précieux contacts pour l’entreprise via les réseaux sociaux, une « amélioration de la réputation de l’entreprise » et donc de ce qu’on appelle la « marque employeur ».
Et enfin « un meilleur service à la clientèle » grâce à la proximité et la réactivité que permettent les réseaux sociaux. Dans le domaine du recrutement aussi il y a des avantages : le réseau des employés permet de coopter les futurs salariés et parfois de gagner du temps. Et si finalement le temps passé sur les réseaux sociaux n’était qu’un investissement ? Sans garanti de retour bien sûr mais ça vaut peut-être le coup de laisser les salariés répandre la bonne parole plutôt de leur en priver…

Lire l’étude d’Accoutemps (en anglais).

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

  1. Anais
    15 novembre 2010 - 19h12

    Je pense que « fliquer » ses employés n’est pas le meilleur moyen pour les impliquer dans la vie de l’entreprise !
    Quand on crée des regles rigides, on incite finalement les gens a les contourner ( « l’accès a Facebbok est bloqué….je vais essayer myspace ou twitter… »).
    Il est souvent plus efficace de responsabiliser les gens sur leurs responsabilités plutot que de les traiter comme des gamins qu’on doit surveiller…c’est malheureusement trop souvent le cas dans le monde de l’entreprise !

  2. catherine
    16 novembre 2010 - 6h18

    comme toutes les règles qui s’imposent, elles viennent malheureusement peut-être lorsque les abus sont trop nombreux

  3. FmR
    16 novembre 2010 - 9h39

    @Anais : tout à fait d’accord…
    @Catherine : c’est peut-être aussi parce que la frontière entre vie pro et vie perso disparaît progressivement. On répond aux mails depuis chez soi on bosse sur son téléphone ou son ordinateur portables n’importe quand, alors pourquoi pas faire deux trois trucs d’ordre privé sur le lieu de travail, c’est une question d’équilibre à respecter.

  4. Patrick HANNEDOUCHE
    16 novembre 2010 - 10h45

    Bonjour,
    Il est temps de comprendre que les barrières entre vie pro et perso ont de moins en moins de sens.
    Cordialement.
    Patrick

  5. Simon
    19 novembre 2010 - 15h34

    Si les employeurs sont vrmt dérangés, il existe des filtres..comme ça pas de dérive…

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.