Parité : 12 recommandations pour 2012

Parite2012Dans la course à la présidentielle, de nombreux candidats semblent avoir mis de côté un sujet d’importance : l’égalité hommes-femmes. Aussi, l’Observatoire de la parité a tenu à les interpeller sur leur programme « afin de veiller à l’inscription de l’égalité entre les femmes et les hommes au coeur de cette campagne présidentielle. »
De ces rencontres, l’Observatoire a fait une synthèse contenant 12 recommandations pour 2012 sur l’ensemble des thématiques couvertes par ses travaux : l’égalité et la non-discrimination, l’égalité professionnelle, la parité politique, la vie personnelle et familiale, les violences.

Des candidats conscients des priorités

Après sa rencontre avec les candidats à la présidentielle – tous les candidats exceptés Marine le Pen ont répondu à l’appel – l’Observatoire de la Parité a synthétisé leurs propositions pour en faire ressortir les grandes tendances. Selon ses premières observations, tous les candidats ont conscience que les inégalités H/F persistent, mais plus concrètement, qu’il existe toujours un écart de salaire de 27% entre hommes et femmes, que celles-ci exercent plus souvent des emplois précaires type temps partiel, et enfin qu’elles sont deux fois plus nombreuses que les hommes à prendre en charge les tâches ménagères.

L’Observatoire a observé un consensus entre les candidats sur 4 actions à mettre en place en faveur de l’égalité H/F :
– limiter le cumul des mandats pour un renouvellement des élu(e)s
– s’assurer de la bonne application des lois existantes pour une réelle égalité professionnelle
– augmenter le nombre de places en crèche pour faciliter l’articulation vie pro/vie perso
– améliorer la mise en oeuvre des dispositifs pour lutter contre les violences envers les femmes.

12 recommandations pour l’égalité

1. Modifier ou renforcer le dispositif existant relatif à la parité politique
2. Favoriser le partage des responsabilités professionnelles et sociales
3. Simplifier, clarifier et renforcer la négociation collective sur l’égalité professionnelle
4. Lutter contre la précarité du travail des femmes
5. Faciliter une meilleure articulation des temps de vie et l’exercice d’une parentalité partagée
6. Veiller à la mise en oeuvre et améliorer le dispositif existant de lutte contre les violences faites aux femmes
7. Rendre effectif l’accès à tous les moyens de contraceptions et d’IVG et mettre en oeuvre l’éducation à la sexualité à l’école
8. Prendre en compte les spécificités des femmes en matière de santé
9. Permettre un égal accès des femmes et des hommes, des filles et des garçons aux activités sportives, culturelles et associatives
10. Améliorer la prise de conscience et la réparation de toutes les formes de discrimination sexiste
11. Développer une culture de l’égalité dès la petite enfance, notamment à l’école et dans les médias
12. Renforcer les structures et les moyens mis en place par les pouvoirs publics en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes

L’Observatoire de la parité se félicite d’une prise de conscience plus forte qu’en 2007 des inégalités entre les femmes et les hommes par l’ensemble des candidats. Toutefois, tous ne sont pas d’accords sur les modalités d’applications de leurs recommandations et la création ou non d’un Ministère des Droits de la Femme. Espérons que pour le prochain quinquennat, le président élu aille plus loin que la déclaration d’intention. En 2007, le gouvernement comptait 46 % de ministres femmes. En 2011, on comptait 29,4% de femmes au gouvernement. Candidats, les femmes représentent 52,6% de l’électorat, ne l’oubliez pas.

Plus d’informations sur www.observatoire-parite.gouv.fr

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.