Télétravail, coworking, sharing desk… Les nouveaux modes de travail divisent les salariés

L’émergence de nouveaux modes et nouveaux espaces de travail ne suscite pas le même engouement chez tous les salariés selon la 2e édition du baromètre OpinionWay pour CD&B, sur « La relation entre l’environnement de travail et le bien-être des salariés ». Selon l’âge des employés, leur perception diffère : si elles sont appréciées des moins de 35 ans, les nouvelles pratiques font l’objet de réticences chez les plus âgés de 50 ans et plus.

En bureaux fermés ou open space pour la plupart

Les espaces de travail partagés sont aujourd’hui la norme. 81% d’entre eux cohabitent avec un ou plusieurs collègues. Sur les 1056 personnes interrogées, la majorité travaille en open-space (33%) ou dans un bureau fermé avec moins de 5 personnes (30%). Viennent ensuite le bureau fermé individuel (19% des répondants), le bureau fermé avec plus de 5 personnes (11%, en augmentation de 4% par rapport à 2015), puis dans une moindre mesure, les espaces de coworking uniquement avec des salariés de l’entreprise (6%) ou avec des salariés d’autres entreprises (1%).

Parallèlement, le télétravail continue de se développer. Plus du quart des répondants déclare travailler à domicile de temps en temps au moins, soit 5% de plus qu’en 2015 : 24% en nomadisme, 20% en tiers lieux ou espaces de coworking. Ce sont les managers qui travaillent le plus en dehors de l’entreprise ou dans les transports…

Le coworking, une question de génération

La pratique du coworking apparaît comme « très clivante sur le plan générationnel » note OpinionWay pour CD&B. Si 58% des salariés de moins de 35 ans sont favorables à l’instauration du coworking au sein de leur entreprise, seulement 27% des seniors se montrent pour. Et quand il s’agit de carrément trancher face à l’instauration de cette pratique, 63% des 50 ans et plus sont carrément contre 42% des moins de 35 ans.

Cette pratique semble effrayer les salariés les plus âgés mais ne fait pas pour autant l’unanimité chez les Millennials. « Cette distinction s’explique facilement » pour Michel Ciucci, Directeur Général de CD&B. « Les outils et les espaces collaboratifs font partie d’une tendance relativement récente, impulsée par la génération 15-35 ans. Dans la pratique, les réticences s’effacent aisément à condition que le déploiement de ces nouveaux modes de travail fasse l’objet d’un véritable accompagnement ».

Le desk sharing, encore marginal, fait peur

Peu connu, le desk sharing n’est donc pas entré dans les moeurs. Seulement 13% des salariés le pratiquent et seulement 33% des répondants en ont entendu parler  : 40% chez les jeunes et 25% chez leurs ainés. Sans surprise, les jeunes sont plus enclins à l’adopter (40% vs 23%).

Les répondants s’accordent surtout sur le fait que le desk sharing facilite l’organisation des équipes en amenant plus de souplesse (45% des réponses) et qu’il permet de choisir son espace de travail en fonction de ses besoins et de son humeur. Tous les autres avantages sont cités par moins du tiers des salariés : il favorise les échanges entre collaborateurs, le travail en équipe, il permet d’étendre son environnement de travail, améliorer la convivialité ou la concentration…

« La pratique du desk sharing est plébiscitée par de plus en plus d’entreprises, nous le remarquons sur nos carnets de commande » explique Michel Ciucci, Directeur Général de CD&B. « Mais selon lui, la mise en place de ce modèle exige une organisation managériale souple, basée sur l’autonomie et l’agilité ».

Le fossé générationnel est une chose, mais le plus alarmant dans cette enquête est sans doute qu’un tiers des salariés déplorent que leur espace de travail ne favorisent ni la convivialité, ni la concentration, et même, qu’il soit facteur de stress…

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

  1. John Arktor
    2 février 2017 - 17h58

    Avant de parler d’un sujet, merci de l’expliquer ! C’est quoi « coworking » ? Ca veut dire quoi « travail collaboratif » ?

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.