Montréal, meilleure ville étudiante au monde, devant Paris

Meilleure ville étudiante au monde depuis 4 ans selon le classement international QS Best Student Cities, Paris a finalement cédé sa place à Montréal cette année. La ville québécoise fait ainsi une remontée spectaculaire en gagnant 6 places par rapport à l’année dernière. Un changement qui s’explique par l’introduction d’un nouveau critère : le point de vue des étudiants sur la ville universitaire de leurs rêves. C’est en partie pour cette raison et pour son coût de la vie élevé que la ville de Paris s’est vu reléguée à la seconde place pour la première fois depuis 4 années.

Chaque année, le classement britannique QS des meilleures villes étudiantes officie selon 18 critères classés en 5 grandes catégories : classement des universités de la ville, multiculturalisme (diversité de la population étudiante), attractivité, employabilité et coût de la vie. En 2017, le cabinet QS a présenté 100 villes de plus de 250 000 habitants disposant d’au moins 2 institutions universitaires contre 75 auparavant. La 5e édition du classement publiée le 15 février 2017 place donc Montréal en tête du tableau des villes les plus attractives pour la population étudiante du monde.

Un « point de vue » des étudiants qui pèse lourd cette année

Déjà en 2016, de nouveaux indicateurs comme la pollution, la sécurité, le progrès social et le taux de corruption avaient été pris en compte. Malgré cela, Paris avait conservé son titre de meilleure ville étudiante au monde. Pendant 4 ans, la capitale française a attiré les étudiants du monde entier pour ses frais de scolarité abordables. Mais cette année, elle est détrônée par Montréal en partie du fait de l’intégration d’un nouveau critère : le point de vue des 18.000 étudiants interrogés des villes de leurs rêves (« student views ») et leurs expériences au sein. Paris est également sanctionnée pour son coût de la vie qui demeure élevé pour une population étudiante aux moyens financiers limités.

Pour ce critère, plus de 18.000 étudiants et diplômés ont ainsi évalué leurs villes dans huit catégories : les arts et la culture, le coût de la vie, la vie nocturne, les possibilités d’emploi, la diversité, la tolérance et l’inclusion, la facilité de se déplacer, et la convivialité. On leur a également demandé s’ils resteraient ou étaient restés dans la ville après avoir terminé leurs études. Si l’on se réfère à leur point de vue, c’est Ottawa qui constitue le meilleur spot étudiant du monde :

  1. Ottawa (Canada)
  2. Prague (République Tchèque)
  3. Shanghai (Chine)
  4. Montréal (Canada)
  5. Nottingham (Grande-Bretagne)
  6. Brno (République Tchèque)
  7. Boston (Etats-Unis)
  8. Séoul (Corée du Sud)
  9. Kyoto-Osaka-Kobe (Keihanshin – Japon)
  10. Taipei (Taiwan)

Mentions spéciales également aux villes suivantes précise le cabinet QS :

  • Riyad (Arabie saoudite) : pour les possibilités d’emploi
  • Vienne (Autriche) : pour les arts et la culture
  • Canberra (Australie): ville la plus amicale selon les élèves
  • Brisbane (Australie) : première ville étudiante de la diversité
  • Nanjing (Chine) : pour la tolérance et l’ inclusion
  • Oslo (Norvège) : pour la facilité de se déplacer.

Des « prévisions de croissance positives pour 2017″ à Montréal

Pour les représentants du QS Best Student Cities, la première place de Montréal n’est pas le fruit du hasard, mais « d’une série de signes propices pour une ville qui commence à échapper à une période de stagnation économique, suite aux prévisions de croissance positives pour 2017 ». Partout dans le monde, le Canada véhicule une image attractive, en témoigne les bonnes positions prises par d’autres villes comme Toronto et Vancouver ex aequo au 13e rang et Ottawa qui prend à la 49e position. Une bonne opération pour le pays qui voit son attractivité et sa qualité de vie récompensée. En France, Paris, en 2e place, n’est suivie que de loin par Lyon, qui prend la 34e place seulement. Mais il faut dire que la concurrence est rude !

 

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

  1. S. Savard
    15 février 2017 - 17h44

    Montréal n’est pas la « capitale québécoise ». C’est la ville de Québec qui est la capitale du Québec, même si Montréal en est la ville la plus populeuse.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.