Horizon dégagé pour le secteur aéronautique

Airbus a350Le salon aéronautique du Bourget débute aujourd’hui pour les professionnels, avec en guest-star l’Airbus A350, dernier-né d’une industrie qui survole la crise. Le secteur aéronautique est en effet l’un des rares à créer des emplois qualifiés sur tout le territoire. La région Midi-Pyrénées est la première concernée, mais les grands constructeurs tels que EADS, Airbus, Astrium, Eurocopter, Dassault, Bombardier et les autres disposent également de sites de grande envergure dans les régions Bretagne, Pays-de-Loire, Aquitaine, Paca, Nord-Pas-de-Calais et l’Ile de France. L’aéronautique est un des fleurons du savoir-faire technologique « made in France ». Il représente désormais 170.000 emplois directs et 140.000 indirects chez les sous-traitants (voir les chiffres-clés du secteur dans l’infographie de Randstad ci-dessous).

Chaque année l’aéronautique recrute aussi de plus en plus. Depuis deux ans, les embauches annuelles frôlent la barre des 15.000 et ce dynamisme offre aussi des opportunités de reclassement à des salariés issus de secteurs en crise, comme l’automobile par exemple.

Un avion des métiers à découvrir

L’aéronautique est donc l’un des secteurs d’avenir sur lequel il faudra compter et investir dans les années à venir. Le Salon du Bourget est une bonne occasion de découvrir les différents métiers de l’aéronautique, du spatial et de la défense. Cet événement à la fois ouvert au grand public et aux professionnels du marché propose notamment aux visiteurs d’embarquer à bord de l’avion des métiers, dans le cadre du Forum Air et Espace des 21, 22 et 23 juin 2013 dédié à l’emploi. 45 professions, de la conception des appareils, en passant par les achats, la production, la logistique ou encore le commerce y sont présentées de manière pédagogique sur un espace de plus de 3000 m². Les organismes de formation qui mènent en droite ligne à ces métiers d’avenir seront eux-aussi présents aux abords de cet espace d’information et d’orientation. Des conférences permettront enfin aux visiteurs d’en savoir plus sur les filières et leurs débouchés.

A350 : du travail pour des milliers de salariés

Sur le salon en lui-même, plusieurs entreprises ont prévu également des journées recrutement, dédiés à des profils déjà expérimentés. Adetel, spécialiste des systèmes embarqués, organise ainsi pour la première fois une opération recrutement « 1 CV : une invitation pour le salon du Bourget ». Aerolia, spécialisé dans les aérostructures, donne rendez-vous sur son stand aux passionnés de l’aéronautique qui veulent faire carrière dans le secteur. Les entreprises et sous-traitants de Midi-Pyrénées seront aussi très bien représentés sous la bannière du Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Ce stand, le plus grand du 50ème salon du Bourget, regroupera 109 PME régionales d’Aquitaine et de Midi-Pyrénées qui travaillent dans l’aéronautique.

Avec des carnets de commandes pleins, du travail pour les 5 à 10 années à venir et un chiffre d’affaires de plus de 42 milliards d’euros, le secteur aéronautique se porte très bien. Le premier vol d’essai de l’A350 la semaine dernière au Bourget confirme aussi une rupture technologique de bon augure pour Airbus, le principal constructeur. Cet appareil de nouvel génération, bourré de nouveaux matériaux composites beaucoup plus légers, préfigure l’avion du futur. 7000 salariés de l’avionneur (sur 24.000 au total) travaillent déjà sur ce nouveau biréacteur long-courrier qui devrait occuper au total près de 35.000 personnes pendant 10 à 20 ans dans toute l’Europe.

Randstad infographie aeronautique

Rendez-vous sur le site web du Salon du Bourget pour en savoir plus sur ces métiers d’avenir.

  • Crédit Photo : Airbus A350 Maxene Huiyu – Shutterstock

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

  1. Eric
    19 juin 2013 - 1h47

    Bravo pour le titre de haut vol !

  2. FmR
    19 juin 2013 - 9h07

    Merci Eric !

  3. Elisabeth
    19 juin 2013 - 18h55

    Sur quels métiers. Que des cadres à l’embauche ou BAC +++++12345.
    Bref, pour nous les +50 ans même élligible au CUI, pas d’embauche. Les postes libres sont conservés pour leurs propres personnels.Preuves que les plus grandes entreprises française en ont rien à faire des Contrats mis en places par l’Etat pour aide à l’embauche des seniors….
    Et pourtant j’habite Argenteuil, bassin Aeéronautique DASSAULT,HISPANO -SNECMA, SAGEM (groupe SAFRAN)-

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.