Qui sont ces très jeunes patrons français à qui tout réussit ?

kid-boss-2

Fonder, entreprendre, diriger. Désormais, ces missions ne sont plus l’apanage des professionnels les plus expérimentés. Aujourd’hui en France, 8% des créateurs d’entreprise ont moins de 25 ans et les 25-30 ans représentent 2% des 4,3 millions de dirigeants français. Un peu à la traîne de ce côté-là, l’Hexagone commence à rattraper son retard, malgré le manque de confiance accordée, à tort, aux plus jeunes. Ils sont baby-entrepreneurs, grands patrons, petits génies. Mode(s) d’emploi brosse pour vous le portrait de 8 jeunes patrons made in Cocorico.

1/ L’héritier

L’annonce a fait grand bruit cette semaine. Alexandre Arnault, fils du bien-nommé Bernard Arnault, vient d’être nommé à 24 ans co-gérant du malletier allemand de luxe Rimowa qui génère un chiffre d’affaire de 400 millions d’euros annuel. Rimowa est la dernière acquisition du groupe LVMH, le géant français du luxe, dirigé par Bernard Arnault lui-même. Ceci expliquerait cela…

2/ Le précoce

Philippine Dolbeau fonde sa start-up à 16 ans. Baptisée New School, son but est de remplacer les cahiers d’appel traditionnels par un système électronique et automatisé. Un concept qui a déjà tapé dans l’oeil d’Apple. Dans la même veine, on pourrait aussi citer Guillaume Benech, 16 ans et auteur de plusieurs romans, qui a fondé sa propre maison d’édition, ou encore Mike Meimoun, 18 ans, créateur d’applications à succès.

3/ Le bosseur

Il n’est pas forcément nécessaire d’être bien-né ou d’être un addict des nouvelles technologies pour devenir patron. Avoir la gniak, aimer son métier et travailler dur sont d’autres clefs du succès. Julien Fereyrol, 19 ans, est ainsi devenu il y a quelques semaines l’un des plus jeunes patrons boulangers de France.

4/ Le jeune loup

Pour créer et diriger une entreprise, il faut aussi avoir du flair. Et Edouard Barthès n’en est pas dépourvu. Il y a deux ans, il fonde la société de rénovation énergétique EBS, certain d’avoir trouvé là un marché porteur. Deux plus tard, à 25 ans, il devient le patron d’une société forte d’une quarantaine de salariés et générant plus de 10 millions d’euros de chiffre d’affaire. Une réussite fulgurante qui a valu au jeune dirigeant d’être cité par Forbes dans son classement 2016 des trente patrons européens de moins de 30 ans.

5/ L’innovateur

Fini la sonnerie horripilante du réveil-matin ! Désormais, émergez tout en odeur. C’est le pari qu’a fait Guillaume Rolland, 19 ans et petit génie de la French Tech (écosystème regroupant l’ensemble des start-ups françaises en France ou à l’étranger), avec son réveil olfactif. Depuis septembre 2015, il est à la tête de Sensorwake, la start-up qui produit et commercialise cette innovation. Malgré quelques retards dans la production, la société peut se prévaloir du soutien de Google.

> Comment se faire embaucher par google ?

6/ L’opportuniste

Dans la vie, l’occasion fait le larron, et il faut aussi savoir saisir une opportunité quand elle se présente. Louis Haincourt cherchait une coque pour son smartphone. Déçu par les prix français, il décide d’acheter plusieurs lots à moindre prix sur un site chinois puis de revendre à l’unité les coques en France. L’expérience est concluante. La demande est présente, et le lycéen, âgé de 16 ans à l’époque, décide de créer son propre site marchand : Dealerdecoque (pas de commentaire sur le nom !). Aujourd’hui, la société génère plusieurs dizaines de milliers d’euros.

7/ Le futur Marc Zuckerberg ?

Marjolaine Grondin a 26 ans. Diplômée de Science Po et d’HEC, elle est la co-fondatrice et dirigeante d’Hellojam, société qui développe un assistant basé sur de l’intelligence artificielle supervisée par des humains, et au service des étudiants. Marjolaine Grondin vient d’être sélectionnée par le MIT dans son classement des 10 innovateurs français de moins de 35 ans pour l’année 2016. Affaire à suivre…

8/ L’engagé

Paul Duan est un jeune français de 23 ans. Prodige de la data science, il a fondé en avril 2014, l’ONG Bayes Impact qui a pour mission de proposer des solutions technologiques aux Etats et aux entreprises pour solutionner des problématiques sociales (chômage, recherche médicale, …). « Changer le monde grâce aux algorithmes« , rien que ça… Un engagement qui a permis au petit génie de figurer parmi les six finalistes de la compétition d’entrepreneurs de moins 30 ans, organisée par le magazine Forbes.

Quels dirigeants, quelles dirigeantes pour demain ?

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.