Et si on testait la sieste au travail ?

Faire la sieste au boulotLa sieste est encore un tabou dans le monde l’entreprise. Elle a pourtant de nombreuses vertus et plusieurs employeurs l’ont déjà testée. Remède à la fatigue et au stress, la micro sieste de 20 minutes (aussi appelée « sieste du navigateur ») est en effet salvatrice. Selon de nombreux médecins, c’est un vrai sommeil réparateur qui permet d’être plus efficace au boulot et d’améliorer la mémoire.

Encore du boulot pour imposer la sieste
Le problème, c’est que la sieste en milieu professionnel, ça ne fait pas très sérieux. Les entreprises qui ont aménagé une salle de siestes préfèrent d’ailleurs parler de « temps de récupération d’entreprise », un terme nettement moins explicite. C’est le cas de la société Sadir à Toulouse qui a prévu l’aménagement d’une salle dédiée au repos dans ses nouveaux locaux.
Toujours à l’occasion d’un déménagement, les salariés de Réunica ont fait la même demande il y a quelques temps. Mais les exemples sont encore rares. Un centre d’appel lyonnais de France Telecom Orange a aussi installé des cabines et fauteuils de sieste pour les 900 salariés du site. PricewaterhouseCoopers (PwC) à Neuilly est allé plus loin avec un programme lancé en 2009 et baptisé « PWCool », avec au menu détente et relaxation grâce à des fauteuils relaxants, des massages, des séances de Yoga… et des siestes !
Mais la sieste au bureau, un peu en vogue pendant la crise pour remédier à la pression, peine encore à s’imposer.

La sieste « rentable pour l’entreprise »
Avec son site www.mode-sieste.com Sixta souhaite justement faire évoluer les préjugés et accompagner les entreprises désireuses de mettre en place la sieste au travail à travers des formations et du conseil. La sieste serait selon Sixta une mesure collective simple et « rentable pour l’entreprise » puisqu’elle diminue les risques psychosociaux et limite l’absentéisme. Pour convaincre votre patron, le site mode-sieste propose de nombreuses informations et statistiques sur les bienfaits de la sieste. Avec un peu d’humour aussi, comme des vidéos (notamment celle sur « la sieste provençale en milieu hostile« ).
Un sujet d’actualité puisque la 11ème journée du sommeil qui se déroule le 18 mars prochain aura pour thème « la somnolence au quotidien ». Selon l’Institut national du sommeil et de la vigilance, la somnolence diurne concernerait 5 à 10% de la population et serait responsable de nombreux accidents, pas seulement au travail. Face au temps de sommeil qui diminue inexorablement, la sieste au travail ne paraît donc pas si anachronique. Qu’est-ce qu’on attend pour la tester ?

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.