Théma Egalité Hommes / Femmes : Découvrez les initiatives de nos partenaires

Pour gagner plus, misez sur le bon conjoint !

L’insécurité et les freins socio-culturels feraient perdre 3 600 euros par an et par couple. Ou plus exactement, une personne dont le conjoint est très sécurisant gagne en moyenne 3 600 euros de plus par an que la personne dont le conjoint est plutôt déstabilisant. C’est ce que nous révèle le journal Le Monde dans un article publié la semaine dernière. Explications.

saimer-plus-pour-gagner-plus

Vous pensiez faire preuve de bonne intelligence en privilégiant la carrière de votre concubin(e), plus lucrative, plus épanouissante, plus méritante ou encore plus prestigieuse, au détriment de la vôtre ? Pire encore, vous pensiez « faire votre devoir », estimant qu’au sein du couple l’équilibre professionnel est une utopie et que le bien-être du noyau familial passe obligatoirement par le sacrifice de l’un ou l’autre ? « Réjouissons-nous ! », clame Annie Kahn, journaliste du quotidien Le Monde. Pour que l’un progresse dans sa vie professionnelle, il n’est pas nécessaire que l’autre régresse.

Un conjoint sécurisant est la clef d’une carrière épanouie

C’est la conclusion à laquelle ont abouti Jennifer Louise Petriglieri, de l’Insead, et Otilia Obodaru, de la Rice University (États-Unis), deux professeures en comportement des organisations, dont Le Monde relaye les recherches. Après avoir étudié 50 couples d’origines et de cultures différentes (33 européens, 4 moyen-orientaux, 3 originaires d’Asie et d’Australie et 10 nord-américains), les deux expertes ont observé qu’une relation dite « sécurisante » permettait à l’un et l’autre des conjoints de prendre des risques professionnels, quelle que soit la profession exercée par l’un et l’autre et l’environnement familial. Pour affirmer de tels propos, les chercheuses se sont appuyées sur « la théorie de l’attachement », selon laquelle les liens affectifs qui unissent deux personnes (et pas seulement des conjoints), peuvent être de 4 natures différentes :

  • Sécurisant
  • Anxieux-soucieux
  • Distant-évitant
  • Craintif-évitant

Un lien affectif est jugé sécurisant lorsqu’il est rassurant mais aussi encourageant. Dans le cadre des 50 couples étudiés, plus de la moitié des couples (27) sont apparus « bidirectionnellement » sécurisants, c’est-à-dire que les deux conjoints sont rassurants et encourageants l’un pour l’autre. 21 couples ont été jugés « unidirectionnellement » sécurisants, seul l’un des conjoints l’est pour l’autre. Les 2 derniers couples de l’étude n’étaient ensemble que depuis moins de trois ans, une durée jugée trop insuffisante pour construire une relation de nature sécurisante selon les deux femmes.

Dans les 21 couples qui ont construit une relation sécurisante déséquilibrée, celui ou celle qui apporte le sentiment sécurité est la même personne qui se sent systématiquement obligé de négocier des compromis et de sacrifier sa carrière au profit de la progression professionnelle de son partenaire. Une situation vécue comme une injustice. A l’inverse, dans un couple où le lien sécurisant est partagé et les encouragements vont dans les deux sens, les carrières de chacun sont respectées et même boostées. En effet, l’un comme l’autre est soutenu et conforté dans son action, et chacun profite « des compétences techniques et humaines de l’autre pour progresser personnellement et professionnellement » analyse Annie Kahn. Du gagnant-gagnant qui fait même gonfler le porte-monnaie !

Un couple sécurisant gagne 3 600 euros de plus 

Le Monde cite une seconde étude pour avancer ce chiffre étonnant : celle publiée dans la revue Psychological Science at Work intitulée « How Your “Better Half” May Impact Your Success at Work » (Comment votre « meilleure moitié » peut-elle influencer votre succès au travail).

Menée par les chercheurs C. Salomon et Joshua J. Jackson de l’Université de Washington, cette étude révèle que le taux de satisfaction au travail, les augmentations de salaire et les promotions étaient plus importantes chez les personnes qui ont un conjoint (homme comme femme) qui fait confiance. La raison est simple : parce que les gens qui font confiance ont tendance à être fiables, organisés, et efficaces dans la gestion des tâches et des finances, ces personnes sont en mesure de délester leurs concubins des impératifs domestiques, leur permettant ainsi de jouir de davantage de temps et d’énergie pour se concentrer sur leur carrière. En d’autres termes, un conjoint qui participe à l’équilibre familial et fait en sorte que tout fonctionne bien à la maison, est potentiellement un conjoint qui aidera sa moitié à exceller au travail en créant les conditions favorables à son accomplissement professionnel.

Les deux chercheurs ont même quantifié ce que le côté sécurisant de l’un apportait à l’autre puisqu’une personne dont le conjoint est très sécurisant gagnerait en moyenne 3 600 euros (4 000 dollars) de plus par an qu’une personne dont le conjoint est déstabilisant. Et Le Monde de préciser que la notion de sécurité uni ou bidirectionnelle de la relation n’a pas été prise en compte dans ce calcul. Si cela avait été le cas, on peut facilement imaginer que le gain ait été encore plus édifiant ! Avis, donc, aux personnes qui sont encore à la recherche de l’âme sœur : la confiance est un critère de choix…

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.