Egalité hommes-femmes dans le monde : il reste du chemin à parcourir

Journée des Droits des Femmes oblige, c’est le moment de se demander où en sont les inégalités professionnelles en 2017 ? Et combien de temps faudra-t-il pour combler l’écart de salaires entre les femmes et les hommes et abaisser le taux de chômage féminin ? Autant de questions auxquelles le cabinet d’audit PwC apporte une réponse dans son panorama « Women in Work Index 2017», à travers à son indice éponyme. Le principe est simple. Pour calculer l’indice (sur une base de 100), PwC a analysé et comparé les chiffres des 33 pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) dans trois domaines :

  • Les écarts de rémunérations
  • L’accès des femmes à l’emploi
  • La sécurité de l’emploi

Les pays nordiques toujours en tête

Sur le plan de l’égalité professionnelle (rémunérations, accès à l’emploi et sécurité de l’emploi), les pays nordiques, et notamment l’Islande, la Suède et la Norvège, continuent d’occuper les premières marches du podium, avec des indices respectifs de 77,6%, 74,6% et 72,4%. La France, elle, obtient une moyenne de 60%, se plaçant à la 17e place du classement.

16% d’écart salarial

L’indice PwC estime par ailleurs à 16% l’écart moyen entre les rémunérations des femmes et celles des hommes dans les pays de l’OCDE. Il est de 14,9% en France. Pour l’OCDE (2016), l’écart salarial est défini « comme la différence entre le salaire médian des hommes et des femmes rapportée au salaire médian des hommes. Les données se rapportent aux salariés à plein temps ainsi qu’aux non-salariés ».

Salaire : 3 pays aux extrêmes

Si l’on se concentre uniquement sur les écarts de rémunérations, la Nouvelle Zélande (6%), la Slovénie (6%) et la Pologne (7%) sont les plus égalitaires.

Inversement, la Corée (36%), le Japon (26%) et l’Allemagne (22%) sont loin derrière avec des écarts de salaires situés entre un quart et un tiers selon les sexes.

La France atteindra l’égalité salariale en 2084

Se basant sur le taux actuel de convergence des salaires femmes-hommes, PwC estime que la France atteindra l’égalité salariale dans 67 ans, en 2084. Un temps relativement long comparé aux autres pays de l’OCDE, à commencer par la Pologne (2021), le Luxembourg (2022) ou la Belgique (2028). Combler cet écart rapporterait 84 milliards aux femmes actives françaises.

L’égalité rapporterait 2 000 milliards de dollars aux femmes

Atteindre la parité salariale dans les 33 pays de l’OCDE augmenterait le salaire total des femmes de 2 000 milliards de dollars.

Un siècle pour une totale parité

PWC estime à 95, en moyenne, le nombre d’années qu’il faudra pour qu’une réelle égalité professionnelle s’installe en termes de salaires, d’accession et de sécurité de l’emploi.

Seulement 47% des Françaises à temps plein

En 2015, 47% des Françaises travaillent à temps plein contre 62% des Français. Une tendance qui s’inverse quand il s’agit d’un contrat à temps partiel (14% pour les femmes contre 5% pour les hommes) et le chômage (33% contre 25%). Autre chiffre notable de l’inégalité professionnelle : les Françaises ne sont représentées qu’à 34% dans les salles de réunions.

A lire : L’égalité hommes-femmes en France, de 1965 à nos jours

Prise de conscience générale, mais carton rouge pour les USA

Sur le long terme, les efforts et les avancées des pays en matière d’égalité professionnelle ont été plus importants. Tous critères confondus, le Royaume-Uni a connu une légère amélioration de sa performance, passant de la 14e à la 13e position en 2015. La Pologne se distingue par la plus grande amélioration annuelle, passant de la 12e à la 9e en raison de la baisse du chômage des femmes et de l’augmentation du taux d’emploi à temps plein. Idem pour Israël qui a fait un bond de plus de 10 places dans le classement depuis 2000, tandis que les États-Unis et le Portugal ont perdu du terrain.

A lire : Les Françaises : championnes du monde de l’ambition !

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.