Théma Egalité Hommes / Femmes : Découvrez les initiatives de nos partenaires

Commerciaux : seule profession où les femmes ne gagnent pas autant que les hommes

inegalitésalaires_opt

Fini les écarts de salaires en faveur des hommes. Le plafond de verre s’est fissuré ! C’est le constat inattendu qui ressort d’une étude menée par le cabinet Willis Towers Watson. Seule ombre au tableau : les commerciaux.

L’enquête réalisée en 2015 s’est basée sur les rémunérations de 200 000 salariés français, employés dans 550 grandes entreprises de l’Hexagone ou dans les filiales françaises de groupes internationaux, toutes professions confondues.

visu_opt

Le résultat est positivement inattendu. A « contribution égale », c’est-à-dire, selon la terminologie utilisée par le cabinet, dans un même secteur et à la même étape de leur carrière, les hommes et les femmes gagnent désormais autant. Seule exception à ce nouveau rapport de forces : les commerciaux.

Autre précision importante qui vient nuancer ces résultats en contradiction avec la tendance générale : toutes les entreprises interrogées ont mis en place en 2015 une politique de gestion de carrière et de rémunération, leur permettant d’accompagner les employés dans leurs besoins, tout en tenant compte de leurs forces et leurs intérêts.

visu3_opt

> Il faudra 118 ans pour combler l’écart économique entre hommes et femmes

0.2% de plus pour les femmes managers

Contrairement aux études menées ces dernières années, il semblerait que les écarts salariaux en défaveur des femmes ne soient plus d’actualité.

« À niveau de contribution égal, nous n’observons pas de différences de rémunération significatives entre les hommes et les femmes » – Jean-Vincent Ichard, responsable du département enquêtes de rémunération chez Willis Towers Watson.

Chez les plus hauts managers, l’écart s’inverse même de manière anecdotique : 135 714€ pour les homme et 136 000€ pour les femmes (+0.2%). Au premier niveau de management (la supervision d’équipes techniques), les résultats retrouvent toutefois une tendance proche de la non-parité : 44 657€ pour les hommes contre 42 420€ pour leurs homologues féminins, soit un écart de 5%, limite à partir de laquelle celui-ci peut être considéré comme significatif.

visu 1_opt(4)

 

Le constat est le même pour les filières professionnelles mobilisant des compétences non managériales, telles que responsable juridique, chargé de communication, informaticien, etc.

visu2

> 50 chiffres-clés pour comprendre l’égalité professionnelle

Un écart de 16% chez les commerciaux

Dans cette profession, les écarts de salaires continuent de traduire des inégalités persistantes. Les femmes gagnent entre 4% et 16% de moins que leurs collègues masculins. Willis Towers Watson avance une explication sociétale de ces résultats, rappelant que dans certains métiers, les mentalités peinent à évoluer. « Certains métiers continuent d’attirer davantage de femmes – sage-femme, responsable de communication, responsable RH –, tandis que d’autres sont encore très masculins – ouvriers, ingénieurs, responsables informatiques. Ainsi, si le plafond de verre est fissuré, il laisse place à des gestions de carrière encore orientées selon le sexe. »

visu3_opt

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.