Le RSA n’a pas les effets escomptés sur l’emploi

RsaformulairePas si efficace que cela le RSA ? Il semblerait qu’il n’atteint pas ses objectifs en tous cas. Selon un rapport sur la prestation, deux ans et demi après son entrée en vigueur, ses effets sur les travailleurs pauvres sont « faibles et peu significatifs ». Seulement 3% des bénéficiaires du RSA socle, anciennement RMI, connaissent une reprise d’emploi tous les mois. Un taux à peine supérieur à celui du RMI avant.
Un autre rapport publié en novembre par le Centre d’études de l’emploi (CEE) affirme qu’il a aussi amené un « surcroît de bureaucratie », compliquant la tâche aux allocataires comme au personnel des services publics de l’emploi.
Pour Martin Hisch, instigateur du RSA, la crise et la jeunesse du dispositif expliquerait ce bilan mitigé… Les effets pervers attendus comme la baisse des salaires ou la généralisation des temps partiels n’ont cependant pas été observés. Une maigre consolation…

Pas mieux que le RMI
Il y a quelques jours se tenait la Conférence nationale d’évaluation du RSA. L’occasion pour les pouvoirs publics de débattre sur les résultats du Revenu de Solidarité Active créé par la loi du 1er décembre 2008 et entré en vigueur mi-2009. Le dispositif RSA concerne aujourd’hui plus de 2 millions de bénéficiaires (1,4 million de personnes pour le RSA socle et 500.000 personnes pour le RSA activité). Selon le rapport du Comité d’évaluation remis lors de la conférence, 3% des foyers allocataires du RSA socle (pour les personnes sans activité) connaissent une reprise d’emploi chaque mois contre 2,6% pour le RMI avant. Les bénéficiaires du RSA activité eux n’ont pas vu de changement : pas d’évolution dans le travail, pas de hausse des heures travaillées… Et lorsque qu’ils trouvent un emploi, il s’agit surtout de travail temporaire, de temps partiel ou de CDD.

Une « usine à gaz »
Il est vrai que la crise n’a pas vraiment aidé au bon fonctionnement du dispositif. Mais « il n’y a pas que la crise, il faut être honnête, il y a aussi un effet de complexité du système, avec des pilotes qui sont à la fois des élus locaux, Pôle emploi… » reconnait la ministre des Solidarités Roselyne Bachelot. « L’accompagnement et l’insertion professionnelle des allocataires du Revenu de solidarité active restent le talon d’Achille du dispositif » précise-t-elle(AFP). Le système est même qualifié d’usine à gaz dans le rapport indépendant du CEE publié en novembre. Il a en effet entraîné une multiplication les fichiers informatiques pour les bénéficiaires et « l’aggravation de la bureaucratie », ne leur permettant pas de reprendre le chemin de l’emploi simplement. Pour dire, près de la moitié des personnes qui pourraient toucher le RSA ne le demandent pas, faute d’informations.

Un bilan difficile à évaluer
Le RSA a donc permis à 150.000 personnes de sortir de la pauvreté depuis mi-2009, mais pour Pierre-Yves Geoffeard, directeur de recherche au CNRS et directeur adjoint de l’Ecole d’économie de Paris, « tout dispositif qui transfère de l’argent à des personnes, qui sans cela en auraient moins fait mécaniquement baisser la pauvreté. Mais la vraie question, c’est est-ce qu’il permet en soi de sortir durablement de la pauvreté, c’est-à-dire de retrouver une activité salariée durable ? » Difficile à évaluer, surtout dans le contexte de crise. Il est temps de s’attaquer à un « RSA 2″ selon Hirsch.

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

  1. coco16
    21 décembre 2011 - 16h10

    Le RSA SI C’ÉTAIT LE TREMPLIN POUR RETROUVER UN BOULOT CELA SE SAURAIT,JE ME DEMANDE SI LES HOMMES POLITIQUES SAVENT COMMENT MARCHE LE MARCHÉ DE L’EMPLOI ET EN CE QUI ME CONCERNE CELUI DES SENIORS JE RAPPELLE QUE LES SOCIÉTÉS NE VEULENT PLUS DES SENIORS !!!!!

  2. reb
    12 janvier 2012 - 14h38

    Le RSA ne sert qu’argent de poche pour les pauvres et quand on les regarde de plus près, ils s’en sortent pas trop mal. M. Hirsh disait que cette allocation servait de revenus supplémentaire pour ceux qui travaillait à mi-temps, y’a quand même pas beaucoup de personne qui travaille avec le RSA et pourquoi ce casser la tête alors qu’ils ont le RSA. Néanmoins, ils sont beaucoup plus aidés qu’une mère au foyer cherchant un emploi afin de financer son permis.

  3. Sego22
    13 janvier 2012 - 10h31

    Bonjour à tous,
    J’ai 23ans et j’ai fini mes études en septembre (master pro). Je suis toujours en recherche d’emploi (ça c’est un autre problème…).
    Je tiens à remercier l’Etat pour toutes ses aides :
    0€ par mois
    0€ de prime pour la double résidence/déménagement de mon conjoit qui a fait les même études : il a eu de la « chance » de trouver un CDD (1an) à 300km de chez nous mais master pro donc pas le droit aux aides ! (car « plus facile de trouver de l’emploi » – ce n’est pas pour autant que l’on a + d’argent…).

    Nous avons la chance d’avoir une famille qui peut nous aider, mais d’autres personnes dans notre cas ne l’ont peut être pas !

    Donc merci à l’Etat pour toutes ces aides qui nous aide à trouver un emploi et qui nous appuie dans notre désir de mobilité.

    Une jeune diplômée en recherche active d’emploi :)

  4. Fier d'être précaire
    13 janvier 2012 - 12h40

    Le RSA, c’est aussi 1 650 000 personnes qui ne le prennent pas alors qu’elles y auraient droit, selon une récente étude gouvernementale (http://www.cip-idf.org/article.php3…), parce qu’ils veulent pas se sentir en dette, parce qu’ils craignent les contrôles(http://www.cip-idf.org/article.php3…), ont honte, peur, que ça ne rapporte pas grand chose. Grâce à ces pauvres l’entreprise France économise plus de 5 milliards d€ par an ! Et pas un merci. D’ailleurs qui le sait, ne sommes nous pas des parasites assistés indignes qui trahissons l’intérêt général ?

    Le RSA c’est fait pour faire marner à pas cher
    http://www.cip-idf.org/article.php3

  5. Justly
    16 février 2012 - 7h51

    Le RSa mdr!!200€par mois vue que j’ai l’APL donc 500€ en tout seule avec ma fille, loyer sans les charges 725€/mois et 1200€ avec, pas le droit au chômage et c’Est censé m’aider!!a couler oui!je rame à contre courant

2 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.