Théma Alternance : Découvrez les initiatives de nos partenaires

Les 6 avantages d’une formation en alternance

 

L’image de l’alternance a changé en France. Ce modèle de formation professionnelle, qui mixe enseignement théorique à l’école et pratique en entreprise, a depuis longtemps fait ses preuves, notamment chez nos voisins allemands qui l’utilisent depuis plusieurs dizaines d’années. Les formations en alternance (sous forme de contrats d’apprentissage ou de professionnalisation) rendent en effet les jeunes beaucoup plus employables sur le marché du travail. Revue des principaux avantages de ce dispositif « gagnant-gagnant ».

 

Ingenieurs-alternance

Deux types de contrats au choix

L’alternance recouvre deux types de contrats : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Tous deux s’adressent en priorité aux jeunes de 16 à 25 ans avec des dérogations au niveau de l’âge en apprentissage (pour les personnes de plus de 26 ans reconnues travailleur handicapé et les créateurs / repreneurs d’entreprises) et également en contrat de professionnalisation (pour les demandeurs d’emploi de plus de 26 ans et les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), l’allocation adulte handicapé (AAH) ou d’un contrat unique d’insertion (CUI)).

Le contrat d’apprentissage peut durer de 6 mois jusqu’à 4 ans, alors que le contrat de professionnalisation s’étale de 6 à 12 mois (voire 24 mois dans certaines branches). Autre différence, le contrat de pro peut être signé en CDD ou en CDI.

Les deux dispositifs ont le même objectif : aider les jeunes à monter en compétences en combinant formation théorique et pratique.

Décrocher un diplôme jusqu’à Bac+5

L’autre avantage de l’alternance c’est qu’on peut obtenir un diplôme ou une qualification allant du niveau CAP à Bac+5. C’est parfois méconnu, mais on peut devenir ingénieur en alternance et, contrairement aux idées reçues, l’apprentissage ne se limite pas non plus à des formations manuelles ou dans le BTP. Pour beaucoup d’entreprises, l’alternance est désormais une voie d’excellence. Elles forment à leurs métiers grâce à une large palette de diplômes et de formations en alternance.

Etre rémunéré pendant la formation

Faire des études a un coût pour les jeunes et leurs parents. L’avantage de l’alternance c’est qu’on est rémunéré pendant sa formation : en apprentissage un alternant touche 25% du Smic la première année (s’il a moins de 18 ans), 41% entre 18 et 20 ans, et 53% s’il a plus de 21 ans. En deuxième année, les taux respectifs sont de 37%, 49% et 61%, et en troisième année de 53%, 65% et 78%.

Pour les contrats de professionnalisation la rémunération ne peut être inférieure à 55% du Smic (pour les moins de 21 ans) et à 70% du Smic pour les bénéficiaires de vingt et un ans et plus. Ces rémunérations ne peuvent être inférieures, respectivement, à 65% et 80% du Smic. Pour des qualifications égales au niveau Bac Pro, le salaire ne peut être inférieur à 65% et 80% du Smic.

Apprendre un métier sur le terrain

Le principal avantage des formations en alternance c’est de pouvoir se former concrètement sur le terrain avec des professionnels. Et de surcroît, sur des professions d’avenir pour lesquelles les entreprises sont prêtes à investir en temps et en moyens. Pas de risque de se tromper en général. Ce côté pratique de la formation permet aussi de se rendre compte de la réalité du métier et éventuellement de se réorienter si on découvre que cela ne nous correspond pas vraiment.

Les alternants ne s’y trompent pas, même s’ils ont parfois du mal à trouver une entreprise d’accueil, parmi les principaux avantages de ce type de formation ils citent en premier l’association entre théorie et pratique et l’acquisition des compétences (voir notre enquête sur le point de vue des alternants).

Avantages-alternance

Etre accompagné

En alternance, les jeunes ne sont pas seuls. Le maître d’apprentissage ou le tuteur (pour les contrats de pro) assurent le suivi de la formation et font l’interface entre le jeune, l’entreprise et l’organisme de formation. Ce n’est pas forcément une obligation pour les entreprises mais cet accompagnement (un peu comme dans le cas d’un stage) est la garantie d’une bonne transmission des compétences. Tout le monde y trouve un intérêt, les jeunes, les écoles et les entreprises.

Une porte d’entrée dans l’entreprise

Car la principale finalité pour les entreprises c’est souvent d’embaucher les jeunes à l’issue de leur alternance. Beaucoup d’employeurs ont du mal à trouver des profils formés aux spécificités de leurs métiers et de leur marché. L’alternance permet d’y remédier et d’avoir des jeunes opérationnels avant même d’avoir la fin de leur formation. Dans certaines filières, le taux d’embauche des alternants peut atteindre les 80% d’une promotion. Certaines entreprises ont même des classes entières dédiées à leurs métiers. C’est une voie royale pour accéder à l’emploi.

Dernier avantage pour les jeunes : en étant en immersion dans l’entreprise on n’a pas de surprise sur ce qui nous attend ensuite. C’est le meilleur moyen de découvrir la culture d’une entreprise de l’intérieur et faire le choix d’y continuer sa carrière ou d’aller voir ailleurs.

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

  1. Rollover
    17 mars 2014 - 21h59

    Après 5 années d’alternances (précédées d’un an de formation continue), je réalise qu’on ne parle jamais des points négatifs. On fait passer l’alternance pour un eldorado, une sorte de vision onirique de l’apprentissage et de l’entrée en vie professionnelle.
    Ce n’est pas le cas, et les premiers désavantages sont les plus évidents (ceux qui ont justement besoin qu’on y oppose une vision complètement onirique pour qu’on les oublie) :

    1 Vous avez moins de temps pour une formation : dans une formation en alternance vous passez la MAJEUR partie du temps en entreprise (75% dans MES situations, 3 alternance différentes). Vous apprenez donc nécessairement moins (même si celle-ci est prolongé sur le double du temps : de 1 année en continue à 2 en alternance par exemple, ça fait toujours 50% d’une vraie formation).

    2 En alternance votre attention n’est pas focalisé que sur vos études. En effet, vos projets pros peuvent devenir un autre facteur d’investissement, de temps, d’angoisse. De plus, même dans une alternance rêvé (vous savez, comme sur les jolies photo où le professionnel montre un aspect technique pdt que l’élève sourit béatement), vous ne serez jamais en idéal adéquation avec ce que vous apprenez (3 alternance, trois domaine différent – tout de même relié à l’informatique -, résultat : pour chacune d’elle 33% d’adéquation avec ce que j’apprenais).

    3 L’alternance, c’est appliquer quelque chose que vous n’avez peut-être pas encore apprit et que vous n’apprendrez peut-être pas avant plusieurs mois. Vous voyez-vous revenir de cours en disant fièrement au taf  » Hey, j’ai apprit ça, vous pouvez me mettre sur ce genre de tâche maintenant ! :D  » ? Détrompez-vous : vous l’aurait déjà pratiqué, pris de mauvaise habitude (apprenez par exemple à conduire avec qq qui conduit depuis une dizaine d’années et qui n’est pas exclusivement là pour vous apprendre les bonnes méthodes…  » condition réel  » ne veut pas dire  » qualité « ), et vous aurez peut-être un peu de mal à reconstruire quelque chose de sain sur des fondations peu solide (ou même un manque de réelles fondation).

    4. En alternance, vous n’êtes pas un étudiant insouciant l’esprit libre de s’adonner pleinement (s’il le souhaite) à la formation dans laquelle il veut s’investir.
    Mais en alternance vous n’êtes pas non plus un professionnel fier d’apporter sa pierre à l’entreprise et valorisé comme tel car apportant une réelle plus value, sa compétence.
    Vous n’êtes aucun des deux, vous êtes dans une transition qui peut s’avérer douloureuse.

    5 En alternance, vous allez fréquentez des gens une période en travaillant sur des projets en commun, puis les quitter et revenir pendant une autre période en ayant rater des choses. Vous n’aimez pas qu’on prenne des décisions sans vous ? Vous trouvez désagréable de revenir de vacance et de rattraper votre retard ? Sachez que cette situation est programmée dans le cas de l’alternance, jusqu’à plusieurs fois par mois.

    6  » C’était bien ces vacances ?  » sera le genre de réflexion que vous entendrez bcp en revenant en entreprise. Car même si c’est là-bas que vous passerez le plus de temps (75% de temps dans mon cas), ce sera fréquenté par des gens qui auront oublier ce que c’est de cravacher pour se sentir compétent, de manger jusqu’à 8 heures – hors travail perso – de bourrages de crâne régulier pour ressortir lessivé (et peut-être pas plus avancé par rapport aux projets professionnel sur lesquels vous avez du mal). Car de plus les périodes de TP seront courtes en cours pour appliquer ce que vous apprenez. Vous vous plaignez que votre professeur vous assiste en TP libre toute une aprème pr travailler un projet scolaire ? Ne vous inquiétez pas, ça n’arrivera pratiquement pas en alternance, le temps de formation est souvent optimisé et les propos condensés.

    Je passe sur les professeurs qui sont des professionnels et qui DONC ont une activité pro à côté ; les retards, absences ou remplacements inopinés par des personnes largués peuvent être envisageables. Je passe aussi sur le fait qu’un projet en entreprise te donnera rarement l’occasion de faire du BON travail (et donc la satisfaction qui vient avec et l’apprentissage qui en résulte). Je passe sur le fait que des entreprises peuvent voir  » un(e) employé(e) sous-payé(e)  » au lieu  » d’un(e) jeune étudiant(e) passionné(e)  » et ne pas hésitez à  » faire rêver  » pour cela (oubliez l’adéquation pro-scolaire dans ces cas là). Je passe aussi sur le fait qu’une formation c’est apprendre un métier/des compétences mais être employé par une entreprise c’est AUSSI apprendre : un domaine pro et ses contrainte, une organisation, des gens, à s’intégrer etc… apprendre pour quelqu’un qui se repose dans une routine ça fait rêver, mais apprendre constamment ça peut être vite épuisant et peu satisfaisant (même un peu démoralisant).

    C’est un peut-être un peu rude, mais vécu. Je ne cherche pas à détruire l’alternance en disant tout cela (comme dit j’en ai fait 5 ans, avec des hauts et des bas, et ça m’a servit), rien n’est parfait. Le but est juste de rester un peu les pieds sur terre et de voir que ça n’est pas le tableau splendide qu’on en dépeint. ;)

  2. Rollover
    17 mars 2014 - 22h02

    Et je rajouterai que c’est même, de mon point de vue, peu adapté si vous voulez/avez_besoin_d’ acquérir de solides bases dans un domaine, mais particulièrement indiqué pour une spécialisation dans un domaine connu en vue d’une embauche.

    Mon conseil futurs étudiants : apprenez les bases dans une vraie formation, solide, rassurante, qui vous construit et vous donne la possibilité de vous investir à fond pour faire même de vos weekends des moments où le plaisir pourra éventuellement s’immiscer dans l’utilisation de ces compétences (quand c’est possible). Profitez de votre temps libre, des moments de TP pour échanger, approfondir, perfectionner votre approche et surtout découvrir vos difficultés et apprendre à en parler pour évoluer (sans la PRESSION pro ! Une mauvaise note sur un devoir/une critique/un ton un peu rude ça sape le moral, mais c’est pas grave. Une mauvaise manip pro c’est autre chose.). Prenez le temps de Chercher une première formation continue, de vérifier sa  » valeur  » sur le marché du travail, et investissez dessus (prêt d’études). Ne la bradez pas si vous y tenez réellement.

    Bref, s’offrir le temps d’apprendre c’est essentiel, et ça peut déterminer votre avenir ici en l’occurrence.

    Pour finir sur une citation que je viens de découvrir et que j’aime bien :
     » Avant donc que d’écrire, apprenez à penser.  » Yvan Audouard

  3. regionsjob
    18 mars 2014 - 9h36

    Merci de votre témoignage, le sujet porte sur les avantages de l’alternance. Comme tout dispositif il y a aussi des inconvénients. Cette semaine vous pourrez lire aussi des témoignages d’alternants à ce propos.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.