6 conseils à suivre quand on change de région

NationalVous envisagez de changer de région pour trouver un nouveau travail ou vous êtes muté prochainement ? Ce changement de vie ne doit pas être pris à la légère et se préparer bien à l’avance, un peu comme une expatriation. Et la première chose à prendre en compte, c’est l’impact de ce déménagement sur votre vie personnelle et familiale. Surtout si vous êtes en couple ou que vous avez des enfants.

Avant de dire oui

  • 1. Penser projet de vie et pas seulement carrière. La première chose à faire quand une opportunité se présente dans une autre région ou que vous souhaitez vous installer quelque part, c’est d’aller sur place avant de prendre une décision. Pour un week-end ou en vacances, histoire de prendre la température, découvrir la ville, son environnement. Allez-y sans idée préconçue ou cliché en tête et renseignez-vous aussi sur le marché de l’emploi pour votre conjoint(e). Ne prenez pas uniquement en compte le côté carrière, envisagez plutôt ce changement comme un « projet de vie ».
  • 2. Bien évaluer le coût de la vie. Deuxième chose importante, bien évaluer le coût de la vie là où vous souhaitez vous implanter. D’une ville à l’autre les prix de l’immobilier fluctuent beaucoup. Une mutation professionnelle ou un changement de région implique un nouveau logement. Il est donc impératif de se renseigner sur les prix de l’immobilier pour vérifier l’adéquation entre niveau de vie souhaité et salaire proposé. Quitte à négocier un peu le salaire.

Dans le cas d’une proposition d’embauche, pensez aussi à vous renseigner aussi sur les avantages proposés par votre futur employeur : 1% logement (Loca-Pass ou Mobili-Pass), aide au déménagement, congés exceptionnels pour vous installer. Sans oublier les aides du service public de l’emploi si vous êtes inscrit comme demandeur d’emploi. Bien souvent on peut bénéficier d’une aide en fonction de la distance, du type de contrat et de sa durée.

Pendant la période d’essai

  • 3. Un départ en deux étapes. Il est préférable d’opter pour un logement temporaire le temps de la période d’essai. On ne sait jamais. Et puis le poste peut aussi ne pas vous convenir. Mais ça on ne s’en rend compte qu’une fois sur place. C’est pourquoi le départ doit se faire en deux étapes : vous d’abord, la famille ensuite en tenant compte d’u calendrier scolaire si possible si vous avez des enfants. Prendre un logement temporaire en location permet aussi de ne pas faire d’erreur d’implantation par la suite. Discutez avec vos nouveaux collègues pour identifier le meilleur quartier en tenant compte de plusieurs critères qui comptent le plus pour vous : temps de trajet, qualité de vie, prix de l’immobilier, infrastructures, loisirs, écoles. Pendant cette période, il faut aussi impérativement garder le lien si vous avez une famille qui attend de venir vous rejoindre : en rentrant le plus souvent le week-end ou en correspondant régulièrement via Skype par exemple.

 

  • 4. Tisser les bases d’une nouvelle vie sociale Vos collègues vous feront gagner du temps en vous conseillant sur les meilleurs endroits à fréquenter, les bonnes adresses. Pendant la période transitoire, c’est le bon moment aussi pour essayer de développer votre réseau sur place. En cherchant d’anciennes connaissances, camarades de promo ou membres de votre famille dans le coin En visant très large : « les amis de vos amis sont vos amis ». Ce sera aussi utile par la suite si votre conjoint(e) doit trouver un travail.

 

Le grand départ

  • 5. Déménager en toute sérénité. C’est l’heure de vous installer définitivement. Votre ancien logement doit-être libéré, vendu ou loué… Prévoyez le bien à l’avance pour éviter des doubles loyers en sollicitant toutes les aides disponibles. Même chose pour le nouveau logement, associez toute votre famille dans le choix. Et parfois, plutôt que de galérer à louer une camionnette et vous épuiser dans un déménagement interminable, opter pour un déménageur n’est pas forcément beaucoup plus coûteux. Ça évite aussi de se casser le dos et permet de se concentrer sur l’installation de toute la famille.

 

  • 6. Penser à son conjoint, à sa famille et à soi ! Tout le monde est installé, ouf de soulagement. Si vous êtes en famille ne négligez pas l’impact du déménagement sur tous les membres de la tribu. Prenez un peu de temps pour les aider à se sentir bien dans les moments-clés : rentrée scolaire, recherche d’emploi… Pensez aussi à vous rendre aux réunions annuelles d’accueil des nouveaux arrivants dans votre nouvelle ville, on y apprend toujours quelque chose et on peut faire des rencontres utiles. Pensez aussi à vous et pas uniquement à votre carrière en faisant des journées à rallonge pour faire bonne impression. Vous avez droit aussi à une période d’adaptation !

Quelques outils et ressources utiles : les applications mobiles RegionsJob. Le site changer de ville pour trouver la ville qui vous correspond. Le blog Tout pour changer. Des livres et guides pratiques pour s’installer en régions sur le site de Provemploi.

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

  1. anaonyme
    18 septembre 2014 - 18h49

    Bonjour,

    Comment faire si on à ni famille, ni amis, ni collègues, ni enfants, ni femme, ni vie quoi !! Et pas d’argent, pas de logement, pas de chance, mais une volonté à toute épreuves de s’en sortir ?? En sachant que pour un logement il faut un boulot et pour un boulot il faut un logement, c’est le chien qui se mort la queue et au final il crève !! Sur ce je vais m’enfilé ma derniére bouteille de rhum ! bon courage à tous et on se reverra tous au paradis comme dis la chanson, bye !

  2. lol
    29 septembre 2014 - 12h04

    Vous avais tout dit 🙂

  3. Chabot candy
    28 avril 2015 - 19h04

    bonjour je voudrait savoir si on peut déménager quand on est sans emploi et si on a le droit au logement merci

  4. Agnès
    15 juillet 2015 - 15h03

    Bonjour je suis dans la région Rhône Alpes. .et cherche à déménager sur toulouse pour que mon fils puisse trouver plus facilement une alternance professionnelle. . Difficile sans logement sur place.. g dejas plusieurs accroché pro… mais voilà trouver un logement en accident de travail .. qui joindre?? Association? ?? Particulier sans avoir de garantie. .!! Si vous avez des conseils je suis tt ouïe.. merci

  5. regionsjob
    15 juillet 2015 - 15h31

    @Agnès : Vous devriez vous rapprocher du CIL de votre région pour obtenir une aide ou des conseils http://www.rhonealpes-uncllaj.org/aides-financieres-logement.php

5 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.